Actus

Le salaire d’un pentester, hacker chargé de la sécurité informatique

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Pentester salaire

Tu es passionné(e) d’informatique et plus particulièrement de cybersécurité ? Connais-tu le métier de pentester ? Si celui de consultant en informatique est plus réputé, le métier de pentester a la particularité de se positionner à la place des cybercriminels le temps d’un instant. Sa mission ? Réaliser des tests d’intrusion au sein d’un système pour identifier ses potentielles failles et contrer tout piratage informatique à venir. Études Tech t’explique en quoi consiste cette profession mêlant éthique et informatique, ainsi que le salaire d’un pentester en France.

Pentester, le hacker en charge de la sécurité informatique

Le pentester est un professionnel de la cybersécurité qui effectue des tests d’intrusion ou « penetration test » pour contrôler la sécurité des réseaux informatiques. Il identifie les vulnérabilités et propose des mesures pour les corriger. À mesure que les entreprises sont de plus en plus vulnérables aux cybermenaces, il devient essentiel pour elles de disposer d’experts en cybersécurité qui peuvent raisonner comme les éventuels attaquants afin d’anticiper et de limiter les failles et autres intrusions malveillantes dans les systèmes informatiques. Le pentester opère de manière similaire à un pirate informatique, en utilisant les mêmes approches et techniques, mais en les détournant pour le bénéfice de l’entreprise. En effectuant des tests d’intrusion, le pentester évalue le niveau de sécurité informatique de l’entreprise et propose des solutions pour réduire la vulnérabilité des systèmes.

Il est important de souligner que les pentesters sont soumis à une clause de confidentialité très stricte, ce qui les différencie des hackers. Le métier de pentester est donc très exigeant, car si ce professionnel de la cybersécurité ne trouve aucune faille aux systèmes qu’il infiltre, d’autres hackers peuvent prendre sa place. Pour exercer cette profession, il faut avoir une solide formation et de bonnes compétences informatiques, ainsi qu’une veille constante sur les statistiques et les méthodes de hacking.

Le Guide des métiers de la cybersécurité 🦹🏻‍♀️

Comprendre les métiers de la cybersécurité
& choisir sa formation

Les qualités et compétences pour être pentester

Pour devenir pentester, il est indispensable d’avoir une grande polyvalence ainsi qu’une expertise technique approfondie en informatique. Cette profession exige une connaissance solide de la sécurité informatique, des réseaux et du développement logiciel, car le pentester doit parfaitement maîtriser les systèmes sur lesquels il travaille. La plupart des compétences pratiques sont acquises avec l’expérience, notamment en participant à des événements tels que « Capture the Flag« , où l’objectif est de trouver des vulnérabilités dans un système pour y accéder et récupérer un drapeau, prouvant ainsi la réussite de l’attaque. De plus, une maîtrise de la programmation web est nécessaire pour développer des applications logicielles automatisant les tests d’intrusion, en particulier en Python et C/C++. Enfin, une connaissance de Linux et de ses distributions axées sur la sécurité est essentielle. Les entreprises peuvent également exiger une certification en sécurité/produits, telle que l’Offensive Security Certified Professional (OSCP).

Lire aussi : Le guide complet pour apprendre Python

Qu’en est-il des qualités humaines, alias les soft skills ? Pour devenir pentester, il est essentiel de disposer de compétences en communication et plus largement en psychologie. En effet, un pentester doit être un excellent pédagogue pour présenter toutes les failles d’un système informatique, l’objectif étant d’amener les équipes à corriger celui-ci, sans remettre en cause leurs compétences. Il peut être délicat de pointer du doigt des défaillances, alors ce professionnel doit faire attention sur sa manière de communiquer.

Il doit également avoir une bonne expression orale et écrite afin d’être clair et concis, notamment lorsqu’il est amené à présenter ses préconisations à ses équipes. Sans surprise, le pentester doit maîtriser l’anglais technique. Pourquoi ? Car comme pour la majorité des langages de programmation, la documentation open source dans ce secteur est proposée en anglais. Enfin, ce professionnel doit avoir une éthique personnelle irréprochable puisqu’au quotidien, il doit réaliser des actions initialement inégales pour accéder à des données confidentielles, voire sensibles.

Pentest : Les différents types de test d’intrusion

Également appelé test de pénétration ou pentest, le test d’intrusion est une méthode permettant d’analyser une cible en se plaçant dans la position d’un attaquant. C’est une des principales missions que doit absolument maîtriser un pentester. Les objectifs des tests d’intrusion sont clairs : identifier les vulnérabilités du système d’information ou de l’application, évaluer le niveau de risque de chaque faille identifiée et proposer des solutions de correction classées par ordre de priorité. Grâce à celui-ci, le pentester peut déterminer la gravité de la vulnérabilité, la complexité de la correction et l’ordre de priorité des mesures à prendre.

De manière générale, les tests d’intrusion peuvent être réalisés à différents moments de la vie d’une entreprise pour sécuriser l’infrastructure ou l’application. Ils peuvent être effectués dès la conception du projet pour anticiper les éventuelles attaques, pendant la phase d’utilisation à intervalles réguliers, ou encore après une cyberattaque pour éviter qu’elle ne se reproduise.

Le test d’intrusion peut être effectué depuis l’extérieur (test d’intrusion externe), ce qui permet de le réaliser depuis n’importe quelle connexion internet, ou depuis l’intérieur de l’infrastructure (test d’intrusion interne), en opérant sur le réseau interne de l’entreprise.

Le pentest externe

Mais alors qu’est-ce qu’un pentest externe exactement ? Ici, le responsable du test (pentesteur) se met à la place d’un pirate informatique malveillant. Le but est de tenter de pénétrer dans le logiciel, l’application ou le système d’information cible. Pour cela, le pentesteur et la cible utilisent respectivement leur adresse IP publique.

Le pentest interne

En ce qui concerne le pentest interne, le pentesteur se trouve dans le réseau interne d’une entreprise et agit toujours en tant qu’attaquant. Dans ce cas, il tente de s’attaquer directement à sa cible via le réseau interne. Ce type de test d’intrusion peut simuler une attaque provenant d’une personne ayant déjà accès au système, telle qu’un employé ou un tiers ayant accès au réseau interne.

Dans les deux cas de test d’intrusion externe et interne, il est important d’analyser et d’étudier la réaction et le comportement de la cible. Il est essentiel de prendre en compte le fait que toute personne ayant un accès direct au réseau interne de l’entreprise, que ce soit de manière intentionnelle ou non, représente un risque pour la sécurité de l’entreprise. Cela peut inclure un employé mécontent, un prestataire maladroit, une action imprudente d’un employé (telle que l’utilisation d’une clé USB infectée ou la transmission d’un document corrompu) ou la perte de mots de passe.

Où travaille le pentester ?

Comme l’ensemble des métiers dans le domaine de l’informatique, le pentester peut travailler dans de multiples secteurs d’activité. Parmi eux, on retrouve le secteur public, les différents secteurs industriels, les télécommunications, la santé, sans oublier le secteur bancaire. Ce professionnel peut également intégrer des cabinets de conseils spécialisés en sécurité des systèmes d’informations. De manière générale, si une entreprise (startup ou grand groupe) dispose d’un service dédié à la sécurité informatique, un pentester peut facilement dénicher un poste à pourvoir.

Quel est le salaire d’un pentester ?

Maintenant que tu en sais plus sur le métier de pentester, tu te demandes quel est son salaire, en particulier en début de carrière ? En moyenne, en France, le salaire d’un pentester junior se situe entre 33 000 et 36 000 bruts par an, ce qui équivaut à des mensualités entre 2 700 et 3 000 bruts. Le poste de « penetration tester » senior est occupé par un professionnel chevronné de la sécurité informatique qui possède 5 années d’expérience en moyenne. Cette expertise accrue lui permet de mettre en avant ses compétences de manière plus significative. En France, le salaire moyen d’un pentester confirmé est estimé à 51 500 € par an, tandis que les professionnels les plus expérimentés peuvent gagner jusqu’à 79 900 € annuellement.

Combien gagne un pentester en freelance ?

En ce qui concerne la rémunération d’un pentester à son compte (freelance), elle oscille entre 300 € et 1000 € par jour de travail. Ce qu’il faut retenir avant tout est que le salaire d’un pentester évolue selon plusieurs critères, à savoir le niveau d’expérience du professionnel, la taille de l’entreprise qui l’emploie, mais aussi sa situation géographique. À titre comparatif, un pentester de niveau intermédiaire, qui travaille aux États-Unis, touche en moyenne 110 000 dollars par an, soit 100 400 euros annuels.

Le pentester est de plus en plus demandé en entreprise, compte tenu de l’augmentation et de la diversification des menaces de cybercriminalité. En France, les pentesters sont souvent des experts en systèmes d’information ou en sécurité et réseaux, qui se sont par la suite formés à la cybercriminalité. Cependant, de plus en plus de formations spécifiques pour devenir pentester voient le jour, ce qui laisse présager un bel avenir pour ce métier.

Lire aussi : Quel salaire espérer en cybersécurité en 2023 ?

Le salaire d’un pentester à l’étranger

Combien gagne un pentester au Canada ?

Au Canada, la rémunération moyenne annuelle d’un pentester s’élève à 90 000 dollars canadiens, soit environ 61 800 euros. Cependant, il existe une variation importante entre les salaires les plus bas, qui sont de 58 000 dollars canadiens (soit environ 52 600 euros), et les salaires les plus élevés, pouvant atteindre 141 000 dollars canadiens (soit environ 127 000 euros).

Quel est le salaire d’un pentester en Suisse ?

En Suisse, les pentesters perçoivent en moyenne un salaire mensuel de 6 600 CHF, soit environ 6 700 €, ce qui représente environ 81 400 € annuellement. Il convient de souligner la notable différence avec les salaires moyens en France, étant donné les différentes réalités économiques entre les deux pays. Toutefois, les pentesters français ont la possibilité d’atteindre voire dépasser ces rémunérations, en fonction de leur expérience et de leurs compétences.

Quelle différence entre hacker éthique et pentester ?

Bien que les termes pentester et hacker éthique soient souvent utilisés de manière interchangeable, ces deux professions présentent des différences. Le terme pentester, abréviation de « pénétration » test en anglais, désigne une personne chargée de réaliser des tests d’intrusion afin de vérifier la sécurité d’un système d’information. En revanche, un hacker éthique, aussi appelé « White Hat Hacker », agit selon une philosophie basée sur l’éthique du hacking, qui prône la liberté de l’information et l’amélioration de la qualité de vie. L’ensemble des techniques de piratage et d’attaque utilisées par les hackers éthiques, appelé Ethical Hacking, vise à identifier les failles de sécurité d’un système avec l’autorisation du propriétaire ciblé, dans le but d’améliorer sa sécurité.

En d’autres termes, le pentester se concentre sur la recherche de failles de sécurité dans un système d’information, tandis que le hacker éthique va plus loin en cherchant à améliorer la sécurité du système cible de manière durable. Après avoir exercé pendant plusieurs années en tant que pentester, il est possible de se spécialiser dans le hacking éthique. Un pentester avec plus de cinq ans d’expérience devient alors senior et gagne, en moyenne, un salaire mensuel de 5 000 euros.

Quelles formations suivre pour devenir pentester ?

Mais alors quelles sont les formations à suivre pour devenir pentester une fois sur le marché de l’emploi ? La première chose à faire est de se tourner vers des études dans l’informatique. En effet, il est indispensable de se spécialiser dans cette discipline pour exercer le métier de pentester. Une fois le baccalauréat en poche, tu peux par exemple suivre un BUT en informatique (bac+3). À noter que pour intégrer ce cursus, il est primordial d’avoir suivi des matières scientifiques telles que les mathématiques, les sciences de l’ingénieur ou encore la spécialité numérique et sciences informatiques.

Que faire après un BUT en informatique ? En vue de la technicité de ce métier, il est fortement conseillé de poursuivre ses études supérieures jusqu’à obtenir un diplôme de niveau bac+5, autrement dit faire encore deux ans d’études. Par exemple, tu peux suivre un master en informatique, avec la spécialisation en cybersécurité, ou bien suivre un diplôme d’ingénieur en sécurité informatique. L’objectif de ces deux années d’études et de te spécialiser en cybersécurité, c’est-à-dire le cœur du métier de pentester.

Toutefois, certains professionnels qui travaillent en tant que pentester se sont vus débuter dans ce domaine en se formant en autodidacte. La raison ? Ce métier, plutôt récent, attire les passionné(e)s d’informatique, une communauté qui a vu le jour avec la naissance d’internet aux débuts des années 90. De plus, certains hackers pirates, ayant choisi de se repentir et de travailler légalement, sont devenus des pentesters dans de grandes entreprises ou sociétés.

Lire aussi : Portrait des 10 plus grands hackers de l’histoire

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.