Actus

Cybersécurité : quel salaire espérer en 2024 ?

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

salaire-cybersecurite-etudes-tech

À quel salaire peux-tu prétendre en travaillant dans la cybersécurité ? C’est à cette question qu’Études Tech va répondre aujourd’hui. Les métiers dans la cybersécurité sont multiples, mais l’enjeu reste le même : assurer la sécurité et la protection des systèmes d’informations, du matériel et des données au sein d’une entreprise. Ingénieur cybersécurité, consultant cybersécurité, analyste cybersécurité, etc., découvre sans plus attendre les métiers en cybersécurité et leur salaire moyen par niveau d’expérience.

La cybersécurité et sa définition 

Face à la hausse des attaques informatiques qui touchent de plus en plus d’entreprises, d’organismes privés et publics ou encore certains établissements de l’enseignement supérieur (notamment la cyberattaque subie par l’EPF), la cybersécurité est très vite devenue une priorité pour les acteurs économiques du monde entier. Mais qu’est-ce que la cybersécurité concrètement ? Comment la mettre en place et surtout comment se former sur ce nouveau domaine encore assez nouveau ? Voici une petite piqûre de rappel.

Le Guide des métiers de la cybersécurité 🦹🏻‍♀️

Comprendre les métiers de la cybersécurité
& choisir sa formation


Alors que l’on pense que la cybersécurité est un domaine de science nouveau, le terme cybersécurité a été introduit pour la première fois en 1948 par le chercheur et mathématicien américain, Norbert Wiener. Dans son ouvrage “Cybernetics, Control and Communication in the Animal and the Machine”, l’expert en sciences des mathématiques évoque la maîtrise des machines par l’Homme. 

La cybersécurité englobe l’ensemble des moyens permettant d’assurer la protection des données informatiques au sein d’une infrastructure numérique, mais pas que. Elle vise également à protéger tous les outils informatiques tels que les serveurs, les appareils mobiles, les réseaux ou encore les ordinateurs. Face à ce panel d’outils numériques à sécuriser, tu peux te douter que la cybersécurité est un concept très large, qu’il est tout à fait possible de diviser en plusieurs mécanismes : 
– les processus pour mesurer et contrôler les mécanismes mis en place ; 
– les processus d’identification ; 
– l’application des dispositifs pour récupérer rapidement les données sensibles en cas de problèmes techniques ; 
– la mise à jour régulière des logiciels. 

Et qui dit cybersécurité, dit cybercriminels. En effet, les individus malveillants responsables des cyberattaques possèdent des compétences et des connaissances techniques approfondies, qu’il ne faut surtout pas négliger. Pour les contraindre, les organismes mettent en place un service en cybersécurité pour assurer la sécurité de l’ensemble de leur réseau et matériel informatique : 
– la sécurité des informations : veiller à la confidentialité des données ainsi que leur stockage ; 
–  la sécurité du réseau : maintenir et protéger le réseau informatique contre les potentiels intrus ; 
– former les utilisateurs finaux sur les gestes à adopter (supprimer des pièces jointes suspectes, installer un antivirus sur ses appareils, etc.) ; 
– la sécurité des logiciels : protéger tous les appareils informatiques d’un organisme contre toute menace afin d’assurer la gestion et l’accès aux données utiles ; 
– la sécurité opérationnelle : assurer le traitement et la protection des données ; 
– mettre en place une politique de reprise après sinistre dans le cas où une entreprise est victime d’une cyberattaque.

À l’ère où le numérique est omniprésent dans notre quotidien et dans les activités économiques, la cybersécurité est vite devenue un sujet qui concerne aussi bien les particuliers que les professionnels. De plus en plus d’entreprises font appel aux outils numériques et à l’utilisation d’internet pour développer leurs activités. Eh oui, la sécurité informatique te concerne autant qu’une entreprise du CAC 40 ! 

Salaire cybersécurité : une rémunération plus qu’attractive

Comme tu as pu le lire plus haut dans cet article, la cybersécurité est devenue une priorité pour les entreprises. Pourquoi ? Car leur croissance et le développement de leurs activités rime, avant tout, avec sécurité. En effet, il est nécessaire de travailler dans de bonnes conditions afin d’assurer la protection des données sensibles, de leurs clients, leurs partenaires, mais aussi de leurs collaborateurs, qu’elles peuvent stocker en interne. C’est pour cela que le salaire dans le secteur de la cybersécurité est le plus attractif par rapport à la rémunération des autres branches de la tech : data analyse, développement web, etc.

Afin d’assurer la protection de ces données, les entreprises n’hésitent pas à investir dans la cybersécurité, notamment depuis l’application du Règlement Général de Protection des Données (RGPD) qui vise à encadrer le traitement des données de manière égalitaire, au sein de l’Union européenne. Chaque collecte et utilisation des données doit être, aujourd’hui, délibérément acceptée par l’utilisateur et justifiée. 

Quel que soit leur secteur d’activité, les entreprises sont sujettes à de très nombreuses menaces informatiques qui prennent diverses formes. Pour les éviter, les sociétés n’hésitent pas à être généreuses en ce qui concerne le salaire en cybersécurité. Bien souvent, elles subissent des fraudes, des vols et effacements de données, ce qui peut considérablement nuire au développement de leurs activités. 

La plus connue des cybermenaces est le malware. Ce type de logiciel malveillant se compose d’un programme ou d’un fichier qui peut nuire à l’utilisateur, via son ordinateur. Il existe plusieurs malwares qui sont : 
– le cheval de Troie : un programme malveillant qui se fait passer pour un logiciel authentique. En faisant cela, les cybercriminels peuvent facilement se procurer les données d’un ordinateur ; 
– le virus : un programme qui s’attache à un fichier sain et qui se propage rapidement dans tout le système afin d’affecter d’autres fichiers d’un ordinateur ; 
– le ransomware : un type de malware qui consiste à bloquer des fichiers systèmes sur l’ordinateur d’un utilisateur. En échange de débloquer l’appareil, l’individu malveillant demande une rançon ; 
– l’adware : un logiciel publicitaire qui permet de propager un malware dans un système  ; 
– le spyware : un programme qui enregistre secrètement les actions d’un utilisateur. 

L’hameçonnage (phishing) est également une fraude informatique que peuvent rencontrer les entreprises. Il consiste à imiter des courriels similaires de sources de confiance. C’est grâce à ce type de cyberattaque que de nombreux individus se font voler leur code de carte de crédit ou encore leurs identifiants de connexion. 

Autre menace qui ne concerne pas spécifiquement les entreprises, mais plutôt les particuliers : l’ingénierie sociale. Cette méthode repose sur l’interaction humaine afin de tromper et d’accéder à des informations confidentielles. Dans le cas où tu recevrais un appel suspect qui te demande des codes d’accès initialement protégés, ne réponds surtout pas, et signale le numéro !

Les dirigeants d’entreprise ont la responsabilité d’assurer la confidentialité des données stockées en interne, notamment pour ne pas engendrer des perturbations dans leurs activités. Pour cela, les entreprises ouvrent, au sein de leur DSI (direction des systèmes d’information), un service en cybersécurité, ou font appel à des consultants externes experts sur le sujet. 

Lire aussi : Quel salaire espérer en cybersécurité cette année ?

Quel salaire toucher en cybersécurité en 2024 par métier ?

La cybersécurité est un secteur très porteur où le salaire moyen est très attractif, et ce, dès l’insertion professionnelle pour les profils juniors. En moyenne, en cybersécurité, le salaire est compris entre 38 000 € et 65 000 € bruts par an pour un profil de moins de 3 ans d’expérience. Comme tu peux t’en douter, il existe une multitude de métiers dans ce secteur. Autrement dit, le salaire en cybersécurité varie énormément selon la spécialisation et le niveau d’expérience d’un professionnel.

Expert en cybersécurité : les professions les mieux rémunérées 

Si tu souhaites t’orienter dans le secteur de la tech et plus précisément te spécialiser dans un métier cybersécurité, c’est un excellent choix. En plus de répondre aux besoins de nombreuses entreprises sans cesse à la recherche d’experts capables d’assurer la sécurité logicielle et matérielle d’une structure, tu as de très grandes chances de bien gagner ta vie. Quel métier cybersécurité est à privilégier ? En voici trois : ingénieur cybersécurité, analyste cybersécurité ou encore consultant cybersécurité.

L’ingénieur cybersécurité et son salaire 

Réel pilier dans la direction des systèmes d’information, l’ingénieur cybersécurité (aussi appelé ingénieur informatique) est chargé d’analyser et de traiter les menaces d’intrusion en élaborant des plans d’action concrets. Il garantit la protection des données stockées en interne dans une entreprise, en assurant le contrôle qualité de son infrastructure informatique. L’ingénieur cybersécurité peut également intervenir en tant que consultant et exercer son activité à son compte. Cela lui permet notamment d’anticiper de potentielles cyberattaques. Au quotidien, ses missions consistent à  :
– concevoir des procédures de sécurité adaptées aux problématiques du réseau de l’entreprise ;
– analyser les données informatiques stockées ;
– réaliser une veille sur les menaces actuelles ;
– orienter les équipes techniques sur les correctifs à appliquer. 

Si l’ingénieur cybersécurité touche un salaire plus qu’attractif, c’est parce qu’il permet d’éviter différents types d’intrusion initiés par des pirates informatiques à l’affût de toute faille présente dans un système d’informatique. Pour cela, il réalise, dans un premier temps, un audit permanent du niveau de sécurité du réseau informatique d’une société. À la suite de ce dernier, il définit un plan complet pour proposer des solutions concrètes et résoudre les failles existantes.

En moyenne, un ingénieur cybersécurité a un salaire compris entre 38 000 € et 45 000 € bruts par an, en début de carrière. Autrement dit, le salaire d’un ingénieur cybersécurité oscille entre 2 200 € et 2 900 € nets chaque mois.

Une fois qu’il a acquis entre 2 et 5 ans d’expérience, l’ingénieur cybersécurité touche entre 40 000 € et 60 000 € bruts par an, soit entre 2 500 € et 3 800 € nets par mois. Le salaire annuel d’un ingénieur cybersécurité senior oscille entre 65 000 € et 120 000 € (entre 4 100 € et 7 700 € nets mensuels). Si ces fourchettes salariales sont larges, elles varient selon la taille de l’entreprise dans laquelle ce professionnel travaille, son niveau d’expérience ou encore sa situation géographique.

À titre de comparaison, l’ingénieur cybersécurité gagne un salaire d’environ 44 200 francs suisses (CHF) par an en Suisse, en début de carrière. Ce qui correspond à environ 45 000 €. Après quelques années, un ingénieur cybersécurité suisse peut espérer gagner près de 162 000 CHF annuels. Il est à noter que le franc suisse et l’euro ont une valeur à peu près équivalente en 2024, la devise suisse s’étant fortement appréciée ces dernières années.

Le métier d’analyste cybersécurité 

Comme son nom l’indique, l’analyste cybersécurité est chargé de contrôler la protection des fichiers informatiques dans une entreprise. Pour cela, il réalise une veille régulière sur l’ensemble des activités liées à la sécurité informatique, notamment en ce qui concerne les logiciels et autres programmes numériques. 

En cas de cyberattaque, il analyse la situation et doit résoudre les problématiques rencontrées. Pour se faire, il doit faire appel à certaines compétences techniques, notamment être un expert en data, connaître les langages de programmation. Savoir travailler sous pression est également indispensable pour gérer comme il faut les attaques informatiques.

Concernant l’analyste cybersécurité et son salaire, celui-ci est d’en moyenne 3 300 bruts € par mois pour les profils juniors. Après quelques années d’expérience, il oscille entre 4 500 € et 6 000 € bruts par mois. 

Cybersécurité métier : le salaire d’un consultant cybersécurité 

Si tu as lu attentivement le début de cet article, tu sais que les entreprises peuvent faire appel à des professionnels externes pour assurer la sécurité de leur système d’information, leur réseau et leurs matériels. Mais alors vers quel cybersécurité métier se tourner ? Pour cela, elles font appel à un consultant cybersécurité. Celui-ci va réaliser une prestation de conseil afin d’apporter des solutions concrètes aux problématiques rencontrées par une société et lutter contre les cybermenaces.

Face à ces enjeux et au statut particulier du consultant cybersécurité, son salaire varie énormément. En effet, il faut prendre en compte le niveau d’expertise du professionnel ainsi que la durée d’intervention pour mener à bien sa mission. Plus celle-ci sera longue, plus sa rémunération sera importante. En moyenne, un consultant en cybersécurité junior gagne, en moyenne, 2 8000 € bruts chaque mois. Un profil plus senior peut prétendre à un salaire compris qui est, en moyenne, 5 000€ bruts mensuels. 

Combien gagne un pentester en 2024 ?

Connais-tu le métier de pentester ? Celui-ci a la particularité de faire ce que font les hackers au quotidien : tenter de pirater un système réseau. Toutefois, ce professionnel de la cybersécurité réalise cela dans l’unique but d’éviter de ce type d’hacking. Tu l’auras compris donc, le pentester a pour mission d’identifier les failles d’un système informatique ou réseau afin d’éviter tout type de cyberattaque.

En ce qui concerne sa rémunération, celle-ci oscille entre 3 000 et 4 000 euros brut par mois en début de carrière. Après quelques années d’expérience, le salaire d’un pentester évolue entre 5 000 et 8 000 euros bruts mensuels pour un professionnel de niveau confirmé.

Lire aussi : En savoir plus sur le métier de pentester

Le salaire d’un hacker éthique en 2024

Le salaire d’un hacker éthique, aussi appelé « professionnel de la sécurité informatique » ou « expert en sécurité des systèmes d’information, » peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’expérience, la localisation géographique, les certifications, l’employeur et le domaine spécifique de la sécurité informatique dans lequel il travaille. L’expérience permet d’acquérir des compétences et des connaissances précieuses. Les certifications en sécurité informatique, telles que Certified Ethical Hacker (CEH), Certified Information Systems Security Professional (CISSP) ou Certified Information Security Manager (CISM), peuvent également augmenter le potentiel salarial d’un hacker éthique.

En France, d’après les informations de Glassdoor, les revenus d’un hacker éthique se situent généralement entre 3 000 et 4 000 euros bruts par mois, mais cette rémunération peut s’élever à 8 000 euros bruts mensuels ou davantage pour les experts chevronnés. Aux États-Unis, la rémunération annuelle moyenne d’un hacker éthique peut même atteindre 150 000 dollars bruts par an.

À découvrir aussi : 3 certifications en data science

Quelle formation suivre pour devenir expert en cybersécurité ? 

Les BTS en cybersécurité 

Tu passes le baccalauréat cette année et tu souhaites travailler dans la cybersécurité une fois les études terminées ? Découvre ci-dessous les formations de niveau bac+2 que tu peux suivre une fois le bac en poche :   
– BTS informatique ;
– BTS sécurité informatique ;
– BTS informatique et réseaux parcours cyberdéfense ;
– BTS cyberdéfense ;
– BTS systèmes numériques option informatique et réseaux ;
– BTS services informatiques aux organisations.  

Les licences pro en cybersécurité et autres diplômes bac+3  

Pour apprendre la cybersécurité et devenir un expert dans ce domaine tant sollicité par les entreprises, il est également possible de suivre une formation de niveau bac+3, après le baccalauréat. Voici quelques exemples de cursus qui permettent de se spécialiser dans la cybersécurité : 
– bachelor cybersécurité ;
– bachelor cybersécurité et ethical hacking ;
– bachelor en ingénierie informatique et cybersécurité ;
– bachelor cybersécurité et réseaux. 

Dans le cas où tu aurais déjà validé un BTS en cybersécurité, tu peux poursuivre tes études en suivant une licence pro en cybersécurité comme par exemple : 
– licence pro mention métiers de l’informatique ;
– licence pro cybersécurité et cyberdéfense ;
– licence professionnelle cyberdéfense ;
– licence professionnelle sécurité des réseaux et systèmes d’information ;
– licence professionnelle sciences, technologies, santé mention métier de l’informatique.

Zoom sur les masters disponibles pour exercer un métier en cybersécurité 

Pour travailler en tant qu’expert en cybersécurité, il est fortement conseillé de continuer les études jusqu’à la validation un diplôme niveau bac+5. Pour cela, tu peux t’orienter vers l’une des formations suivantes : 
– Master informatique parcours cybersécurité ;
– Master cybersécurité, sécurité des systèmes ;
MS (Master Spécialisé) cybersécurité et cyberdéfense ;
– MSc cybersécurité et management.

Maintenant, tu as toutes les cartes en main pour devenir un vrai professionnel de la cybersécurité. N’hésite pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour tout savoir sur chaque métier de la cybersécurité (salaire, ingénieur en cybersécurité, expert en sécurité informatique, consultant en cybersécurité, etc.). Sur notre page TikTok, tu retrouveras également des conseils et astuces pour devenir un vrai expert en cybersécurité.

Lire aussi : Tout savoir sur les formations en cybersécurité

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.