Actus

Le salaire d’un ingénieur aéronautique

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

salaire ingénieur aéronautique

L’ingénieur aéronautique est un spécialiste des technologies et mécanismes liés à l’industrie aéronautique. Elle est une profession exigeante et nécessite un haut niveau de qualification, acquis après de longues et rigoureuses années de formation. Études Tech lève le voile sur un métier aux multiples affectations.

Quel est le rôle d’un ingénieur en aéronautique ?

Le métier d’ingénieur en aéronautique ne se résume pas uniquement à la simple fabrication d’un avion, son champ d’action est bien plus étendu, puisqu’il est potentiellement amené à travailler sur différentes composantes d’un appareil volant. De l’hélicoptère à la fusée, en passant par les drones ou les satellites, l’ingénieur aéronautique peut être spécialisé en mécanique, électronique, aérodynamisme, optique, communication et informatique. Il doit penser et fabriquer des pièces et autres logiciels de pointe destinés aux appareils, soumis à des forces extrêmes.

Parmi les principales missions d’un ingénieur aéronautique, on y retrouve la conception des pièces et technologies embarquées, rendue possible grâce à une maîtrise aiguisée des logiciels informatiques dédiés à cette tâche. Il supervise, ensuite, tout le processus de fabrication et procède à des tests pour assurer la sécurité des futurs usagers. Il est également chargé du suivi et de l’entretien des pièces fabriquées.

Outre l’aspect purement technique, un ingénieur aéronautique peut également être spécialisé dans l’univers commercial qui entoure ce domaine ; sa principale mission étant de vendre les véhicules, civils ou militaires. Si cette profession requiert des caractéristiques techniques avancées, afin de connaître au mieux son produit, il reste bien différent de l’ingénieur, qui travaille lui sur la création des pièces, et nécessite davantage de qualités relationnelles et de persuasion.

Grâce au développement de toutes ces compétences, un ingénieur en aéronautique est donc capable d’évoluer au sein des plus grandes entreprises de conceptions d’aéronefs et de véhicules spatiaux, comme Dassault, EADS ou Eurocopter, mais également chez les fabricants des moteurs utilisés pour les futures machines, comme Safran, Rolls-Royce, entre autres. Un ingénieur aéronautique peut également faire le choix de rejoindre des instances gouvernementales, comme le Ministère des Armées par exemple.

Quelles sont les compétences requises pour devenir ingénieur aéronautique ?

L’ingénieur en aéronautique se doit de posséder des connaissances techniques très pointues, à l’image des systèmes et technologies traités dans son quotidien. Il doit également avoir un certain sens de la curiosité, afin de se tenir au courant des dernières nouveautés du milieu, et s’adapter en fonction de celles-ci.

L’ingénieur aéronautique est également une personne organisée et se démarque par ses qualités de gestion de projet, au sein d’une équipe. Il doit donc faire preuve de pédagogie et mettre ses qualités relationnelles au service du collectif.

Une compétence précise reste indispensable pour opérer en tant qu’ingénieur aéronautique : avoir une parfaite maîtrise de l’anglais, langue utilisée de manière quasi-exclusive dans ce secteur.

Lire aussi : Le salaire d’un ingénieur d’affaires

Les formations à suivre pour devenir ingénieur aéronautique

Devenir ingénieur aéronautique nécessite l’obtention du titre d’ingénieur, délivré par la Comission des Titres d’Ingénieurs (CTI), un organisme indépendant, chargé par la loi française depuis 1934, d’évaluer toutes les formations liées à ces métiers. Pour y parvenir, cinq années d’études sont nécessaires, à réaliser de préférence dans des écoles spécialisées telles que :
– École nationale de l’aviation civile à Toulouse ;
– École nationale supérieure d’arts et métiers à Paris ;
– École nationale supérieure de mécanique et d’aéronautique à Poitiers ;
– École nationale supérieure de techniques avancées à Palaiseau ;
– École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile à Levallois-Perret et Laval ;
– École polytechnique féminine à Sceaux et Troyes ;
– Institut polytechnique des sciences avancées à Paris et Toulouse ;
– Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace à Toulouse.

Si tu ne sais pas encore vers quel domaine t’orienter, mais que le métier d’ingénieur peut potentiellement t’intéresser, tu peux choisir une voie plus traditionnelle, via l’Université, en réalisant les formations suivantes :
– Master aéronautique et espace ;
– Master électronique, énergie électrique, automatique ;
– Master mécanique ;
– Master transport, mobilité, réseaux ;
– Master spécialité télécommunications et réseaux pour l’aéronautique et l’espace.

Le salaire d’un ingénieur aéronautique

60 000 euros bruts par an, tel est le salaire moyen d’un ingénieur aéronautique aujourd’hui. Dès la sortie de l’école, les jeunes diplômés peuvent prétendre à une rémunération située aux alentours de 3 500 euros bruts mensuels. Celle-ci peut rapidement grimper pour atteindre les 5 000 euros, le salaire moyen d’un ingénieur aéronautique de niveau intermédiaire, selon l’INSEE. Comme dans toutes professions, la grille salariale évolue en fonction des années d’expérience et de ses choix de carrière. À noter que les salaires évoluent plus rapidement dans les secteurs de la recherche et développement et de l’informatique, domaines centraux dans l’univers aéronautique aujourd’hui.

Après dix ans d’expérience dans ces domaines, le salaire peut vite dépasser les 80 000 euros bruts annuels. En fin de carrière, un ingénieur aéronautique touchera, plus ou moins, 90 000 euros bruts à l’année, soit près 7 500 euros par mois. Ce chiffre peut doubler si l’ingénieur en question évolue dans le domaine de la cybersécurité, où la demande est forte et l’expertise rare.

Lire aussi : Quel salaire toucher dans le domaine de la cybersécurité ?

Quelles sont les perspectives d’évolutions ?

Au début d’une carrière d’ingénieur en aéronautique, en tant que junior, tu seras probablement amené à travailler sur des projets de faibles envergures, pour acquérir de l’expérience et un certain savoir-faire. Au fil du temps, tu verras tes responsabilités croître, ton rayon d’action également. Dans un second temps, tu deviendras un expert référencé dans un domaine précis, qui pourra t’ouvrir les portes de nouvelles attributions, dans les relations commerciales notamment. Enfin, l’ingénieur aéronautique, peut, en fin de carrière, diversifier ses activités en devenant chercheur ou enseignant à l’Université, chef de groupe ou encore responsable technique, s’il souhaite rester dans le monde de l’ingénierie aéronautique pur.

Lire aussi : Le salaire des métiers d’ingénieurs les plus demandés en 2022

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.