Actus

L’histoire de Tim Cook, directeur général d’Apple

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Tim Cook

Bras droit de Steve Jobs, le fondateur d’Apple, pendant treize ans, Tim Cook est, depuis 2011, le nouveau directeur général de la célèbre marque à la pomme. Mais alors comment en est-il arrivé là ? Études Tech revient sur la carrière de l’actuel patron de l’une des plus grandes entreprises de la planète.

L’histoire d’Apple avant Tim Cook

Avant de présenter le personnage Tim Cook, revenons sur l’entreprise dont il est à la tête aujourd’hui : Apple. L’histoire débute en 1976, lorsque Steve Jobs, accompagné de ses deux amis Steve Wozniak et Ronald Wayne, crée les prémices de ce qui deviendra le géant de l’informatique que l’on connaît tous aujourd’hui. Au fond du garage de la maison de Jobs, à Los Altos, en Californie, ils entreprennent la création de leur premier produit : un ordinateur de bureau simple et facile à utiliser, vendu, en kit, pour 666$. S’il ne rencontre pas un succès immédiat, c’est grâce à la deuxième version de l’appareil qu’Apple connaît son premier succès : l’Apple II permet à la société américaine de générer ses premières dizaines de millions de dollars.

En 1980, soit seulement quatre ans après sa fondation, Apple entre en bourse avec une valorisation de 1,2 milliard de dollars. Le succès de l’Apple II a continué à croître, mais Jobs souhaitait alors diversifier sa gamme de produits. Il entreprend alors le développement du Macintosh, un ordinateur personnel révolutionnaire doté d’une interface utilisateur graphique et d’une souris, lancé en 1984.

Si le « Mac » est aujourd’hui un succès planétaire, le lancement du premier exemplaire n’a pas été couronné de succès. Les ventes ont été décevantes, Steve Jobs est alors évincé de la direction de l’entreprise, en 1985.

Onze ans plus tard, le fondateur banni refait son apparition dans l’organigramme de l’entreprise en tant que conseiller, avant de reprendre le commandement d’un navire au bord du naufrage, en 1997. Steve Jobs engage alors une véritable révolution et change drastiquement la vision de l’entreprise : le design et l’expérience utilisateur sont désormais les deux principales préoccupations de la marque. Une nouvelle idéologie traduite par le lancement de l’iMac, l’iPhone et l’iPod.

Grâce au succès des ces trois nouveaux produits, déclinés en plusieurs versions au fil des années, Apple est devenu la première entreprise américaine à atteindre une capitalisation boursière de mille milliards de dollars en 2018. Aujourd’hui, elle est l’une des plus grandes entreprises technologiques au monde et produit des ordinateurs, des téléphones, des tablettes et d’autres produits électroniques grand public, ainsi que des logiciels et des services en ligne.

Lire aussi : Portrait des créateurs d’Apple

Le parcours de Tim Cook

La carrière de Tim Cook avant Apple

Originaire de l’Alabama, dans le sud des Etats-Unis, Tim Cook est titulaire d’un diplôme universitaire en sciences et génie industriel, obtenu à l’université d’Auburn, située dans sa région natale. Il poursuit son cursus académique à l’université de Duke, au cours duquel il décroche une maîtrise en administration des affaires.

Fraîchement diplômé, Cook est engagé par le géant informatique de l’époque IBM, chez qui il reste 12 ans. C’est dans la peau du directeur de l’approvisionnement sur le marché nord-américain qu’il quitte la société américaine pour Compaq, autre géant de l’informatique à cette période. Son aventure là-bas ne durera que six mois ; il intègre Apple en 1998, quelques mois après le retour de Steve Jobs à sa tête, afin d’optimiser le fonctionnement de la chaîne logistique et des processus de fabrication.

Découvre aussi L’incroyable histoire de John McAfee

Tim Cook : Apple, l’aventure d’une vie

Grâce à la refonte approfondie du fonctionnement opérationnel de l’entreprise, combinée à la commercialisation de produits novateurs comme l’iPhone, l’iMac et l’iPod, l’entreprise passe du bord de la faillite en 1997 à principal acteur des technologies informatiques dans le monde quelques années plus tard.

Les succès rencontrés au fil des mois permettent à Tim Cook de gravir les échelons au sein de l’organigramme de l’entreprise. Il devient directeur d’exploitation d’Apple en janvier 2007, puis directeur exécutif deux ans plus tard, avant de prendre, seul, les rênes de l’entreprise en 2011 en tant que directeur général, après le décès de Steve Jobs, en 2011.

Lorsque ce dernier est tombé malade en 2009, Tim Cook a assumé un rôle plus important dans la direction du groupe, prenant en charge les opérations quotidiennes et la gestion de l’entreprise : son passage est marqué par une réduction drastique des coûts, notamment grâce à des signatures de contrats d’approvisionnement de composants informatique sur le long terme.

Côté marketing, Tim Cook a su faire preuve d’excellence en créant un engouement général autour de l’iPod Nano, plus grand succès de la marque au début des années 2000. Face à une demande extrême, Apple a vendu plus de 450 millions d’exemplaires du produit, dont les ventes représentaient plus de 50% du chiffre d’affaires de la marque en 2006.

Depuis ce jour, Tim Cook a continué à diriger Apple avec succès en poursuivant le lancement de nouveaux produits comme que l’Apple Watch ou les AirPods, tout en continuant d’élargir la gamme iPhone. Il étend également les activités de l’entreprise dans les services en ligne et la réalité augmentée. Sous sa direction, Apple a intensifié ses efforts pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, tout en veillant à réduire son impact environnemental.

Première entreprise à dépasser les 1000 milliards de capitalisation en 2018, elle est également la première à atteindre les 3 000 milliards de dollars, faisant d’Apple l’entreprise la plus valorisée au monde, qui ne connaît toujours pas de baisse significative de ses revenus, en constante progression depuis 2007, et qui devrait se poursuivre au cours de l’année 2023.

Les activités annexes de Tim Cook

En plus de son travail chez Apple, Tim Cook est également connu pour son engagement social et philanthropique. Après avoir annoncé son homosexualité au grand public dans une tribune publiée sur le site de Bloomberg Businessweek en 2014, il est devenu un fervent défenseur des droits des LGBT. Cette double casquette lui vaut plusieurs distinctions honorifiques : il est élu personnalité de l’année par le Financial Times en 2014, puis figure parmi la liste des meilleurs dirigeants du monde la même année. En 2017, l’université de Glasgow lui décerne un doctorat de science honorifique, avant de recevoir le prix du Courage Contre la Haine de la Ligue anti-diffamation aux États-Unis, un an plus tard.

Stakhanoviste dans l’âme, Tim Cook passe l’essentiel de son temps à œuvrer pour la grande firme dont il est le directeur aujourd’hui, laissant peu de places à d’autres activités. L’essentiel de son temps libre est dédié à la charité, à la pratique du vélo et de randonnée en montagne. Depuis 2012, il est à l’initiative de plusieurs dons en faveur d’actions caritatives liées à la santé, estimés à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Sa vie est marquée par plusieurs élans de générosité notoires. En effet, il aurait proposé de donner une partie de son foie à Steve Jobs, afin de l’aider à surmonter son cancer… Offre déclinée par l’intéressé. Sensible à la préservation du patrimoine culturel mondial, Tim Cook s’est également porté volontaire pour financer une partie des travaux de réparation suite à l’incendie survenu à Notre-Dame-de-Paris, en 2019.

En mars 2016, la presse révèle que le PDG d’Apple et plusieurs de ses pairs se sont réunis pour tenter d’endiguer la popularité croissante de Donald Trump, en appelant à voter contre sa candidature… En vain, puisque l’excentrique magnat de l’immobilier est élu président quelques mois après. Travail, générosité et dévotion, tels sont les principaux qualificatifs résumant l’existence de Tim Cook.

Fortune et rémunération de Tim Cook, fondateur d’Apple

La rémunération du patron d’Apple a été estimée à 14,7 millions de dollars en 2020, selon le rapport annuel d’Apple sur les rémunérations des cadres. Si l’écart entre la base du revenu de Tim Cook et son salaire total est si important, c’est en partie grâce aux primes de performances perçues tout au long de l’année : 10,7 millions de dollars, telle est la rémunération du PDG d’Apple.

Selon Forbes, la fortune nette de Cook est aujourd’hui estimée à 1,5 milliard de dollars : il est dans le cercle très fermé des 2 800 milliardaires dans le monde.
L’année dernière, Tim Cook s’est vu attribuer plus de cinq millions actions d’Apple dans le cadre d’un plan d’attribution négocié à sa prise de fonctions, indexé sur les performances boursières de la société. Il a revendu le tout pour environ 750 millions de dollars. Aujourd’hui, il détient environ 3,3 millions : il est actionnaire d’Apple à hauteur de 0,02%.

Comme évoqué précédemment, le patron d’Apple est impliqué dans plusieurs œuvres caritatives. Il a d’ailleurs avoué, en 2015, qu’il va faire don de sa fortune le jour où il décédera.

Lire aussi : Qui a cofondé Microsoft, le géant américain de l’informatique ?

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.