Actus

Qui est Mae Jemison, la première astronaute afro-américaine ?

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Mae Jemison

En 1992, Mae Jemison est devenue la première femme afro-américaine à prendre part à une mission aérospatiale. Son profond amour pour les sciences et l’espace, son ambition sans faille, et sa persévérance lui ont permis de réaliser son rêve : voyager dans l’espace. Études Tech dresse le portrait d’une pionnière de son époque.

Le parcours de Mae Jemison

Née le 17 octobre 1956 à Decatur, en Alabama, aux États-Unis, Mae Carol Jemison est la fille de Charlie Jemison, employé d’un organisme de charité, et de Dorothy Green, professeur d’anglais et de mathématiques. À l’âge de trois ans, ses parents ont pris la décision de déménager à Chicago, dans l’espoir d’offrir à leurs enfants de meilleures opportunités éducatives.

Depuis petite, Mae nourrissait le rêve de devenir astronaute, et son intérêt pour les sciences était déjà bien marqué. Elle admirait tout particulièrement le personnage d’Uhura, la lieutenante afro-américaine en charge des communications dans la série Star Trek. Ses parents soutenaient toujours sa passion et encourageaient activement son esprit curieux et son goût pour l’expérimentation. Malgré les doutes émis par certaines personnes sur la place des femmes dans les sciences, Mae n’a jamais été intimidée et a persévéré avec détermination.

En plus de son amour pour les sciences et l’espace, elle voue une véritable passion à la danse, pratiquant avec enthousiasme la danse africaine, le ballet et la danse moderne. Elle nourrit également l’ambition de devenir danseuse professionnelle, et à l’âge de 14 ans, elle tente sa chance en auditionnant pour le rôle de Maria dans West Side Story.

Son parcours académique est tout aussi impressionnant. Elle a été admise à l’université de Stanford à l’âge précoce de 16 ans, mais malgré ses accomplissements remarquables, elle a été confrontée à des défis tels que le racisme et le sexisme. Cependant, Mae a persévéré avec détermination, obtenant, en 1977, son diplôme d’ingénieure en génie chimique.

La carrière professionnelle de Mae Jemison

Mae Jemison, le médecin

En 1981, elle rejoint l’université de Cornell, où elle obtient un diplôme en médecine. Après avoir exercé en tant que médecin généraliste à Los Angeles, elle décide de rejoindre le Peace Corps, une organisation américaine qui intervient dans les pays en développement pour apporter une aide sanitaire et éducative. De 1983 à 1985, elle met à profit ses compétences médicales en travaillant en tant que médecin au Liberia et en Sierra Leone. Elle s’implique également dans des projets de recherche, dont notamment le développement d’un vaccin contre l’hépatite B.

Si ses débuts dans le domaine médical sont prometteurs, Mae réalise que sa véritable passion ne réside pas dans cette voie. Ainsi, peu de temps après son retour aux États-Unis, elle décide de donner un nouvel élan à sa carrière.

La vie d’astronaute de Mae Jemison

Le début des années 80 marque un tournant dans la considération des femmes astronautes dans cet univers très masculin : Sally Ride devient la première femme américaine à être envoyée dans l’espace, un événement marquant qui éveille sans aucun doute les rêves de Mae Jemison, passionnée par les sciences et l’astronomie. Dès son retour sur le sol américain donc, Mae Jemison décide de postuler à la NASA et est sélectionnée parmi 2 000 candidats.

Mae Jemison fait partie des quinze heureux élus et commence sa mission à Cape Canaveral, en Floride, au centre spatial Kennedy, où elle travaille sur la réalisation de plusieurs tâches. Quelques années plus tard, en 1992, l’opportunité tant attendue se présente enfin : elle peut partir elle-même en orbite autour de la Terre. Mae participe à la mission nippo-américaine STS-47 à bord de l’Endeavour, où elle réalise plusieurs expériences scientifiques. Elle devient par la même occasion la première femme noire à aller dans l’espace, elle qui a dû faire face à la discrimination tout au long de sa jeunesse.

L’autre carrière de Mae Jemison

Après une carrière d’astronaute réussie, Mae Jemison s’investie dans plusieurs autres domaines d’activités. En premier lieu, elle fonde le Jemison Group, une entreprise de recherche et de développement qui se concentre sur l’application des technologies avancées pour répondre aux besoins quotidiens des gens. Elle s’implique aussi dans des projets liés à l’utilisation de l’énergie solaire et à l’éducation scientifique et exerce en tant que médecin généraliste à Los Angeles. Elle officie également en tant professeure associée de médecine environnementale à l’université de Dartmout jusqu’en 2002.

Polyvalente, elle s’adonne également aux plaisirs de l’écriture et sort son premier livre en 2001, intitulé Find Where the Wind Goes, dans lequel elle raconte sa propre histoire. Douze ans plus tard, elle coécrit une série de quatre ouvrages ludiques, destinée aux enfants. En parallèle de toutes ses activités, Mae Jemison s’essaye aussi à la télévision : elle apparaît dans un épisode de Star Trek, dont elle était fan enfant et participe à de multiples conférences, émissions pour ses connaissances scientifiques.

Lire aussi : Les scientifiques les plus connus de l’Histoire

Les plus grandes missions aérospatiales de l’histoire

L’histoire de l’aérospatiale est marquée par de nombreuses grandes missions qui ont repoussé les limites de l’exploration spatiale et ont contribué à l’avancement de la science et de la technologie. En 1969, la mission Appolo 11 est lancée : elle est sans aucun doute la plus mythique de toutes puisqu’elle a été la première à réussir à envoyer des humains sur la Lune. Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong devient le premier humain à fouler le sol de la Lune.

Huit ans plus tard intervient le lancement des sondes spatiales Voyager 1 et 2, avec pour objectif principal l’exploration des planètes du système solaire, les plus éloignées de la Terre en particulier : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Au début des années 80, le programme de la navette spatiale de la NASA voit le jour et s’est affirmé comme un pilier de l’exploration spatiale pendant trois décennies. Les navettes ont permis de transporter des astronautes et des cargaisons vers l’espace, contribuant à la construction de la Station spatiale internationale (ISS).

À partir de 1996, le programme Mars Rover Missions est déployé. Son but ? En apprendre davantage sur Mars, comme les autres missions Sojourner, Spirit, Opportunity, Curiosity et Perseverance. Elles ont toutes joué un rôle essentiel dans l’étude de la planète rouge et les nombreuses données récoltées se sont avérées précieuses dans la découverte de la géologie martienne et des recherches de signes de vie passés ou présents.

En 1998, le programme ISS est lancé conjointement entre les institutions aérospatiales des plus grandes nations du monde et représente un exemple remarquable de coopération internationale. La station évolue en orbite autour de la Terre et sert de laboratoire de recherche en microgravité où des astronautes de différentes nationalités travaillent ensemble pour des missions scientifiques.

Lire aussi : Margaret Hamilton, héroïne de la mission Apollo 11

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.