Actus

L’incroyable histoire de John McAfee

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

john mcafee

Bien souvent associé au célèbre logiciel antivirus McAfee créé dans les années 80, son créateur, John McAfee a eu une vie bien tumultueuse mêlant voyage, argent, trafic de drogue, Bitcoin et autres affaires judiciaires. Pour toi, Études Tech revient sur le parcours d’un des plus grands informaticiens des États-Unis.

Qui est John McAfee ?

Si tu l’as déjà consultée, la fiche Wikipédia de John McAfee révèle guère peu de détails concernant sa vie en dehors de sa contribution au célèbre logiciel antivirus. On y apprend notamment qu’il est né en Angleterre en 1945 et a grandi aux États-Unis. Après avoir travaillé en tant que développeur de logiciels pour un institut de la NASA, Univac et Xerox, il est embauché chez Lockheed dans les années 1980. C’est alors qu’il se procure une copie du virus Brain et s’efforce de trouver un moyen de le détruire. Sept ans plus tard, il fonde McAfee Associates et connaît un grand succès avec ses produits. En seulement cinq ans, il parvient à générer un chiffre d’affaires de 5 millions de dollars par an.

Mais si on regarde de plus près, sa vie personnelle est beaucoup plus tumultueuse que ces quelques lignes. En effet, John McAfee a grandi dans une famille très pauvre et a subi des violences de la part de son père alcoolique. Dans les années 80, les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour lui : sa femme le quitte, il perd son emploi chez Lockheed et décide de suivre une cure de désintoxication. Malgré ces difficultés, il connaît un grand succès avec les antivirus Brain et Michelangelo. En 1992, sa société est cotée en bourse à hauteur de 80 millions de dollars et deux ans plus tard, il encaisse 100 millions de dollars en vendant ses parts.

Lire aussi : Cybersécurité : quel salaire espérer en 2023 ?

Le Guide des métiers de la cybersécurité 🦹🏻‍♀️

Comprendre les métiers de la cybersécurité
& choisir sa formation

Son exil à Belize

En 2007, après avoir subi des pertes financières importantes liées à la crise des subprimes, John McAfee décide de quitter les États-Unis pour le Belize, où il achète une propriété située sur l’île d’Ambergris Caye. Bien que l’endroit soit idyllique, McAfee se méfie de tout et s’entoure de gardes du corps ainsi que de jeunes femmes, dont certaines sont mineures et prostituées. Il prétend avoir ouvert un laboratoire de recherche sur les antibiotiques naturels, mais noue rapidement des liens avec certains criminels locaux.

Une ancienne associée, Allison Adonizio, est contrainte de fuir le Belize en 2010 et témoigne de son expérience étrange avec McAfee : elle affirme qu’il est devenu dangereux et manipulateur à l’instant même où elle a commencé à lui poser des questions, incitée à participer à des soirées libertines sans cesse, allant jusqu’à menacer son ex-petit ami de mort. Lors d’une perquisition chez lui, la police trouve plusieurs armes et une importante quantité d’argent en liquide, mais aucune preuve de criminalité n’est mise en évidence. McAfee échappe ainsi temporairement à une arrestation.

Accusation de meurtre et tentative de fuite au Guatemala

En 2012, sur l’île du Belize, Gregory Faull, un voisin américain de John McAfee, est retrouvé mort d’une balle dans la tête. Alors que les relations entre les deux hommes étaient déjà tendues, Faull avait, juste avant sa mort, porté plainte contre le créateur de l’antivirus, affirmant qu’il avait tiré des coups de feu devant lui.

Soupçonné par la police locale, McAfee prend rapidement la fuite pour échapper aux autorités. Malgré cela, il accorde une interview au site américain Wired, où il déclare s’être caché dans sa propriété et nie toute implication dans le meurtre de son voisin, prétendant même être victime d’un complot de la police à cause de son refus de financer les campagnes électorales du pays.

À cette période, McAfee prétend également avoir dirigé une opération d’espionnage massive en infectant 75 ordinateurs portables offerts en cadeau aux proches du pouvoir bélizien pour les espionner au quotidien. Il aurait été aidé par six hommes et une vingtaine de femmes. Par la suite, John McAfee a tenté de fuir vers le Guatemala, mais est très vite arrêté à la frontière et expulsé vers les États-Unis. John McAfee a refusé de se défendre ou de répondre devant le tribunal et a été jugé par défaut comme légalement responsable de la mort de son voisin, pour laquelle il a été condamné à une amende de 25 millions de dollars.

Lire aussi : La France, est-elle en retard en matière de cybersécurité ?

John Mcafee de retour aux États-Unis

De retour aux États-Unis, l’Américain se lance dans la production de vidéos YouTube. En 2013, il publie une vidéo intitulée « Le guide de John McAfee pour désinstaller l’antivirus McAfee », dans laquelle il apparaît presque nu aux côtés de plusieurs jeunes femmes. Sans surprise, ces années ont gravement endommagé son image, à tel point qu’Intel, second fabricant mondial de semi-conducteurs après Samsung, a décidé d’abandonner la marque après l’avoir acquis.

Le comportement excessif de John McAfee ne semble pas s’arrêter là. En 2015, il est arrêté aux États-Unis pour conduite sous l’emprise de drogue. Peu de temps après, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle américaine de 2016, sous la bannière du « Cyber Party », un parti qui se concentre sur l’impact de la technologie sur l’État, notamment en défendant la vie privée des citoyens américains. Malgré sa non-élection, il bénéficie d’une importante couverture médiatique en tant que « candidat insolite ». En 2016, Netflix lui consacre même un documentaire intitulé Gringo: The Dangerous Life of John McAfee.

Lire aussi : Le top des films sur des hackers

Pour résumé, voici un récapitulatif des moments clés de la vie de John McAfee entre ses années universitaires, le lancement de l’antivirus McAfee et les différentes affaires judiciaires du créateur du logiciel :
– 1967 : Diplômé en mathématiques du Roanoke College (Salem, Virgine, États-Unis) ;
– 1968 aux années 1980 : Programmeur pour la NASA, puis Univac, Xerox, CSC, Booz Allen et Lockheed ;
– 1987 : John McAfee fonde McAfee Associates (devenu McAfee) ;
– 1994 : Il quitte l’éditeur de logiciels McAfee ;
– 2000 et après : Implication dans différents projets et sociétés, la plupart dissoutes depuis, dont Tribal Voice éditeur de PowWow (messagerie instantanée), QuorumEx (entreprise basée au Belize, active dans le développement d’antibiotiques), Future Tense Central (cybersécurité) et MGT Capital Investments (minage de bitcoin) ;
– 2011 : Vente de McAfee à Intel pour 7,7 milliards de dollars ;
– 2012 : Recherché par les autorités du Belize dans le cadre d’une enquête pour meurtre ;
– 2016 et 2020 : Candidat aux élections présidentielles américaines ;
– 2021 : Décès de l’Américain à l’âge de 75 ans, en prison, en Espagne.

L’histoire de l’antivirus McAfee

Tu l’auras compris, la vie de John McAfee est riche en rebondissement. Mais qu’en est-il du lancement de l’antivirus McAfee ? Avec un baccalauréat spécialisé en mathématiques, un doctorat et un travail à la NASA, le jeune Américain a ensuite travaillé dans plusieurs entreprises de la technologie avant de créer son propre antivirus, en 1987. Le projet a directement été un succès et en 1992, son entreprise est entrée en Bourse, ce qui a fait de lui un millionnaire. Deux années plus tard seulement, John McAfee démissionne et vend toutes ses parts pour investir dans l’immobilier de luxe.

En vue de tous les événements chaotiques de la vie privée de John McAfee, la société McAfee a rapidement pris ses distances avec son fondateur depuis sa démission en 1994. Celle-ci a notamment été rachetée par Intel en 2010 pour 7,7 milliards de dollars, avant d’être intégrée à la division cybersécurité du fabricant de puces. Après un changement de marque en Intel Security qui n’a pas duré, Intel s’est désengagé de la cybersécurité en 2016. La nouvelle société spin-off issue de la scission, rachetée par le fonds d’investissement TPG, a été rebaptisée McAfee.

De son côté, John McAfee n’a pas abandonné sa passion pour les nouvelles technologies et a continué de créer des entreprises, des applications et de travailler comme consultant, ce qui lui a permis de bien gagner sa vie. Il a également gagné plus de 23,1 millions de dollars entre 2017 et 2018 en faisant la promotion de cryptomonnaies. En parallèle, il est très actif sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, réseau sur lequel il possède plusieurs millions d’abonnés.

Lire aussi : Tout savoir sur les formations dans la cybersécurité

John McAfee, retrouvé mort dans sa cellule en Espagne

En octobre 2020, John McAfee avait été arrêté à l’aéroport international de Barcelone pour des présumés crimes fiscaux aux États-Unis. En effet, il aurait omis de déclarer des actifs et des revenus provenant de la promotion de cryptomonnaies, de conférences et de la vente de droits de sa biographie pour un documentaire.

Alors âgé de 75 ans, le créateur de la suite logicielle antivirus McAfee, est retrouvé mort par pendaison dans sa cellule en Espagne, le 23 juin 2021. Cette découverte arrive peu de temps après l’annonce de son extradition vers les États-Unis où il risquait jusqu’à 30 ans de prison pour évasion fiscale. Le ministère catalan de la Justice a déclaré que tout indiquait une mort par suicide. L’enquête est toujours en cours.

Découvre aussi : Le vishing, la cyberattaque du moment

Le documentaire Netflix sur John McAfee

Mais alors de quoi parle Running with the Devil : The Wild World of John McAfee ? La page Wikipédia de John McAfee est déjà assez aberrante pour que le documentaire promette des scènes plutôt insolites. Selon le synopsis du documentaire Netflix, le film montre « des images et des interviews avec le pionnier de la technologie en fuite, John McAfee pendant ses années de cavale ». Alors que le fondateur de l’antivirus McAfee était recherché pour meurtre, il a engagé une équipe de tournage pour documenter sa fuite à travers le Belize et le Guatemala. Réalisée par Charlie Russell, primé aux BAFTA, cette production originale Netflix est sortie en 2022 sur la plateforme de streaming et dure 105 minutes. Elle comporte notamment des images d’archives de Robert King.

Lire aussi : Classement des meilleures plateformes streaming VF en 2023

L’histoire de John McAfee t’a plu ? Si tu es friand de ce type de biographie, nous te conseillons de consulter notre article retraçant l’histoire des plus grands hackeurs du monde entier : Kevin Mitnick, Kevin Poulsen, Adrian Lamo, Vladimir Levin, Albert Gonzalez et bien d’autres !

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.