Actus

Quel métier informatique choisir ?

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

métier informatique

Tu es passionné d’informatique ? Pour toi, faire fonctionner des logiciels, des jeux ou des applications semble inné, mais tu ne sais pas vers quel métier informatique t’orienter pour exploiter cette aptitude ? Cet article est peut-être fait pour toi ! Le domaine de l’informatique est un domaine de plus en plus vaste où les débouchées, les possibilités de métiers et leurs évolutions sont nombreux. Parmi les postes existants, ils présentent tous des missions et un salaire différents. De plus, tous ne nécessitent pas le même niveau de formation. Études Tech t’aide à tout savoir sur chaque métier informatique !

Le métier de technicien d’assistance informatique

Le technicien d’assistance informatique (aussi appelé technicien help-deskgarant) a un rôle clé dans le bon fonctionnement de son entreprise. C’est lui qui s’assure du bon fonctionnement des systèmes : il diagnostique, dépanne, entretient et sécurise le réseau et le matériel informatique des salariés. Ces missions peuvent s’étendre de l’imprimante de la compta en panne, à la suspicion d’une attaque informatique, par exemple. Il s’assure également que les logiciels de bureautiques sont à jour et que, de manière générale, toute ce qui ressemble de près ou de loin à du matériel informatique fonctionne de manière optimale.

Quelles compétences sont attendues ?

Exercer ce métier informatique demande avant tout une excellente maîtrise des outils informatiques, mais ce n’est pas tout. Pour répondre rapidement aux demandes, le technicien d’assistance doit se prévaloir d’un bon sens de l’organisation ainsi que faire preuve de pédagogie. En effet, les personnes à qui il s’adresse ne sont pas toujours à l’aise avec les outils informatiques, c’est la raison pour laquelle la patience est une qualité primordiale.

Le salaire d’un technicien d’assistance informatique

De manière générale, un technicien support informatique gagne un salaire qui avoisine les 24 000 euros bruts par an. Cette somme correspond à un salaire d’environ 2 000 euros bruts par mois et 1 550 euros nets, avant impôts.

Le chef de projet informatique

Le chef de projet informatique a pour principale mission de superviser. Il s’assure du respect du budget, mais aussi du cahier des charges et des délais d’un projet, confié par un client à son entreprise. Dans certains cas, il peut aussi être directement en contact avec les clients et garder un œil sur le projet au cours des différentes étapes. Il est un véritable garant du bout déroulement d’un projet et de son aboutissement.

Les compétences pour exercer ce métier informatique

Le chef de projet informatique peut piloter des projets pointus. Pour cette raison, il a, en général, une formation de niveau bac+5 qui lui permet de disposer de ces compétences. Cependant, des qualités humaines sont aussi indispensables pour exercer cette profession. Le chef de projet doit pouvoir échanger au quotidien avec les différentes équipes et éventuellement les guider dans certaines tâches. Accéder à ce poste nécessite aussi de l’expérience dans le milieu pour des questions de crédibilité, mais aussi pour rendre le management plus facile. Être chef de projet informatique demande de la patience et de la persévérance, ce qui permet de gravir les échelons plus rapidement.

La rémunération du chef de projet informatique

Le chef de projet occupe un poste à responsabilité et souvent avec une certaine expérience du milieu. Pour cette raison, le salaire minimum est compris entre 2 000 et 4 000 euros nets par mois. Cette somme peut varier en fonction de la situation de l’employeur comme le lieu d’implantation ou la taille de l’entreprise.

Le métier de développeur informatique

Celui qui tient le métier de développeur informatique travaille en « backstage ». C’est lui qui conçoit des solutions informatiques. Pour cela, il se base sur un cahier des charges préalablement établi par le client et le chef de projet. Pour ce faire, il utilise des langages de programmation adaptés à la situation comme C++, Python ou encore Java. Il existe deux types de développeurs : ceux qui sont spécialisés dans un langage et ceux qui en maîtrise plusieurs qu’on pourrait qualifier de couteau-suisse. Les deux sont recherchés par les recruteurs, cependant dans des domaines ou des tailles d’entreprises différents. En plus de la création des différents projets, les développeurs informatiques peuvent aussi s’occuper de la maintenance du site ou de l’application, par exemple en corrigeant les bugs ou en réoptimisant son travail.
Il existe deux grandes branches pour les développeurs : ceux qui font du web et ceux qui font du mobile (qui peuvent se spécialiser dans les applications Android ou IOS). Si les supports de travail sont différents, la manière de travailler est globalement la même.

Les compétences du développeur informatique

Tu l’auras compris, le développeur à de solides connaissances et compétences en informatique, mais ce n’est pas tout. Le domaine des technologies étant en perpétuelle évolution, il doit aussi disposer d’une réelle capacité à apprendre et d’une curiosité, qui lui permettent de toujours se tenir au courant des nouvelles manières de travailler. Celui qui développe est aussi parfois confronté aux clients, de manière plus ou moins régulière. Pour cette raison, il est important de savoir communiquer et de pouvoir faire preuve de souplesse, particulièrement lorsque la profession est exercée en freelance.

Salaire du développeur informatique

Comme c’est le cas pour la plupart des postes, le salaire du développeur dépend de son expérience, de sa formation et de son entreprise. En début de carrière, on peut compter sur un salaire de 2 100 € bruts par mois. Avec le temps, il peut facilement grimper au-dessus de 3 500 € bruts par mois. À noter que les freelance exercent à la mission, par conséquent leur rémunération dépend en grande partie de leur réputation et du nombre de missions.

Être chargé de CRM (Customer RelationShip Management)

Le chargé de CRM est celui qui a la main sur un logiciel Customer RelationShip Management (CRM). C’est un métier clé de la transformation digitale des entreprises, et cette profession rencontre un franc succès dans de nombreux services et secteurs d’activité. La mission du chargé de CRM, au quotidien, est de gérer la relation client au quotidien, de s’assurer de leur satisfaction et de leur fidélisation. Pour exercer ce rôle, le chargé de CRM maîtrise parfaitement l’outil informatique, mais possède aussi des compétences en marketing. Il est essentiel pour le chargé de CRM de pouvoir échanger avec les clients ou sa propre équipe afin de motiver les troupes et maintenir la cohésion.

Le salaire du CRM

En début de carrière, le chargé de CRM peut déjà espérer toucher près de 35 000 € bruts annuels. Ensuite, avec de l’expérience et des missions d’envergure, ce salaire peut monter jusqu’à 70 000 € bruts par an. Dans la mesure où ce poste est particulièrement recherché par les recruteurs, la rémunération du chargé de CRM peut encore augmenter dans les prochaines années.

Ingénieur en cybersécurité

Qui dit matériel informatique dit aussi cybercriminalité, et par extension cybersécurité. Les besoins des entreprises en ingénieurs spécialisés dans la cybersécurité sont de plus en plus importants, d’autant plus qu’en 2022, les attaques informatiques se sont multipliées. Chaque année, les entreprises du monde entier perdent des milliards d’euros pour se défendre. C’est d’ailleurs la mission de l’ingénieur en cybersécurité qui sécurise les données et l’ensemble du réseau informatique d’une entreprise pour prévenir et minimiser les risques de cyberattaques. Son rôle est aussi de sensibiliser les utilisateurs aux principaux risques informatiques, en leur apprenant les bons réflexes à avoir.

Formation ingénieur en cybersécurité

La profession s’est développée en 2018. Depuis, il existe beaucoup d’écoles qui permettent de s’y former avec un niveau bac+5 en école d’ingénieur ou grâce à un cycle universitaire équivalent. De manière générale, la spécialisation se fait en fait de cursus. À noter qu’apprendre le métier d’ingénieur en cybersécurité peut se faire en formation initiale ou en alternance.

Salaire ingénieur en cybersécurité

En moyenne, le salaire d’un ingénieur cybersécurité débutant qui exerce en France avoisine les 3 000 euros bruts par mois. Pour un profil senior, la somme grimpe jusqu’à 5 000 euros bruts. Cela dit, le salaire peut varier en fonction du niveau d’expérience, de l’emplacement et de la taille de l’entreprise.

Data analyst : métier informatique par excellence

Le data analyst, ou analyste des données, est celui qui se charge de trier, manipuler et analyser des données massives (Big Data). cette tâche aide les entreprises à la prise de décision marketing ou commerciale par exemple. Concrètement, il traite et retransmet les données pour pouvoir les exploiter. Ce poste est fortement recherché par les entreprises, car ce genre de spécialiste permet de contribuer activement au développement du chiffre d’affaires d’une entreprise.

Être un bon data analyst nécessite d’être polyvalent et de posséder beaucoup de compétences en programmations, mais aussi en informatique de manière générale. Le data analyst doit être à l’aise et toujours prêt à renouveler ses connaissances pour relever de nouveaux défis. Des qualités relationnelles sont essentielles pour échanger et vulgariser l’information à tout professionnel pouvant tirer des enseignements de ses rapports et résultats. Il est aussi doté d’un esprit d’analyse particulièrement efficace et maîtrise l’anglais à l’écrit et à l’oral.

Le chargé en référencement naturel (expert SEO)

Le chargé en référencement naturel est un métier informatique indispensable, particulièrement dans les domaines qui souffrent de beaucoup de concurrence en ligne. C’est un expert SEO (Search Engine Optimization) c’est-à-dire que son travail vise à améliorer le positionnement d’un site dans les moteurs de recherche. En effet, ce fameux positionnement peut avoir d’importantes conséquences financières sur l’entreprise : plus un site est haut placé, plus il est visité et plus il rapporte de l’argent. Encore aujourd’hui, il existe assez peu de diplômes et de certifications dans ce domaine. Souvent, les professionnels du domaine ont suivi un cursus en marketing digital et suivi des cours dédiés au SEO. Cela dit, il existe de nombreuses formations accélérées de référencement naturel. Elles permettent notamment aux professionnels d’apprendre les bases du SEO en très peu de temps.

Administrateur systèmes et réseaux

L’administrateur systèmes et réseaux est un gardien. C’est lui qui gère l’ensemble d’un parc informatique et gère au quotidien l’architecture informatique d’une entreprise. Il est souvent spécialisé dans le réseau, les systèmes d’exploitation ou encore le stockage de données dans le Cloud. Dans son métier, il peut souvent avoir recours à la programmation informatique dont il en maîtrise les bases. En remettant régulièrement ses connaissances à jour pour s’adapter aux nouvelles technologies, c’est lui qui est appelé au moindre soucis informatique sur le réseau ou le Cloud de l’entreprise. Pour cette raison, il se doit d’être polyvalent, réactif, mais surtout pédagogue avec une bonne gestion du stress.

Formation pour devenir administrateur systèmes et réseaux

Même si l’administrateur systèmes et réseaux est un trésor pour les entreprises, car elles en ont grand besoin, le poste est assez accessible. Il est possible de devenir administrateur systèmes et réseaux après 3 années de formation, en bachelor par exemple. Sinon, il est toujours possible de se spécialiser grâce à une formation bac+5. Toutes ces formations sont disponibles en apprentissage, ce qui signifie que l’étudiant acquiert aussi une expérience professionnelle.

La rémunération de l’administrateur systèmes et réseaux

Un administrateur réseaux et systèmes peut gagner un salaire compris entre 24 000 et 40 000 € bruts par an, ce qui représente un salaire brut mensuel jusqu’à environ 3 500 € bruts par mois. Comme pour tous les métiers cités plus haut, ce salaire peut varier selon l’entreprise dans laquelle le gardien des réseaux est employé : sa situation géographique, sa taille, etc.

Ingénieur en intelligence artificielle : un métier informatique d’avenir

Tu l’as surement vu, depuis peu l’intelligence artificielle est partout : musique, sites internets, robots et même cinéma ! Celui ou celle qui se spécialise dans l’intelligence artificielle a donc un bel avenir devant lui. L’ingénieur en intelligence artificielle crée des programmes intelligents. Ils sont capables de raisonner et d’effectuer des tâches complexes de manière autonome en copiant le mécanisme du cerveau humain. Les robots ne prendront peut-être pas la place des humains, mais ils peuvent aujourd’hui offrir de plus grandes perspectives d’évolutions dans tous les domaines : santé, environnement, transports etc. Il y a fort à parier que les recrutements vont s’intensifier dans les prochaines années afin d’« apprendre à apprendre » aux machines.

Puisque la profession est assez récente, il y a encore assez peu de formations d’ingénieurs spécialisés dans l’intelligence artificielle (IA). Pour le moment, le poste est ouvert à des profils expérimentés avec une formation de niveau bac+5 et de préférence un cursus ingénieur. Les compétences exigées pour exercer le métier d’ingénieur en intelligence artificielle sont avant tout une parfaite maîtrise des systèmes informatiques, de la programmation, du développement informatique et de ce qui les entoure, mais ce n’est pas tout. Pouvoir s’exprimer en anglais professionnel est aussi un point essentiel au même titre qu’il est important de disposer de qualités humaines comme la résistance au stress ou la capacité à travailler en équipe.

TAGS

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.