école

Phelma (Grenoble INP)

L’INP Phelma Grenoble est une école d’ingénieurs située dans un écosystème scientifique exceptionnel. Elle prépare des profils dans de nombreux domaines : nanotechnologie, énergie, technologies de l’information, matériaux innovants, biotechnologies, etc. Voici ce qu’il faut savoir sur l’école, les formations proposées, le campus, les frais d’inscription et les conditions d’admission.

INP Phelma Grenoble, l’école de la diversité scientifique et technique

L’INP Phelma Grenoble ambitionne de former des ingénieurs engagés dans les transitions actuelles et futures. L’institut offre à ses étudiants des outils pour affronter les défis à venir dans les domaines de la production ; du stockage et de la gestion de l’énergie ; de la société du numérique ; de la santé ; de l’éco-conception, et des cycles de vie des produits ; de la GreenIT ; ou encore de l’électronique verte. Globalement, l’école d’ingénieur couvre la diversité scientifique et technique, à savoir :
- la microélectronique et les nanotechnologies (électronique, nanosciences, matériaux, santé) ;
- l’énergie « décarbonée » (énergie nucléaire, photovoltaïque, stockages électrochimiques) ;
- les technologies de l'information (communication numérique, traitement de l'image et du signal, télécommunications, informatique et réseaux, internet des objets, IA) ;
- les matériaux innovants (optimisation des poids/résistance et de l’électrique/isolation/durabilité pour les transports, l'énergie, les loisirs, la santé, la microélectronique, le bâtiment) ;
- les biotechnologies et l’ingénierie biomédicale (imagerie et thérapie médicales, dispositifs implantables) ;
- le développement durable (énergies « décarbonées », éco-procédés, recyclage, durabilité des matériaux, gestion de l'énergie, analyse des signaux naturels). 

Chaque année, ce sont 380 ingénieurs diplômés par promotion qui sortent de l’école. L’INP Phelma a mis en place dix filières, dont deux internationales. L’institut propose également une filière par voie d’apprentissage. L’équipe enseignante se compose de plus de 100 enseignants-chercheurs. L’école accueille en outre 380 intervenants de l’industrie et de la recherche. Grâce à la qualité des formations, Phelma apparaît aux classements presse régulièrement. En 2023, le classement de l’Usine nouvelle la place en sixième position, d’après le critère « Recherche ».

La création de Phelma Grenoble remonte à 2008. Concrètement, l’école est issue de la fusion de trois autres établissements : l'École Nationale Supérieure de Physique de Grenoble (ENSPG), l'École Nationale Supérieure d'Électronique et de Radioélectricité de Grenoble (ENSERG) et enfin l'École Nationale d'Électrochimie et d'Électrométallurgie de Grenoble (ENSEEG). À l’origine, ces établissements ont été fondés pour répondre aux demandes en ingénieurs des secteurs industriels de l’époque.

Fondé 1921, l'Institut d'Électrochimie devait encourager l’essor des applications de l'électricité (houille blanche produite dans les vallées alpines) en chimie et en métallurgie. Il devient officiellement l'ENSEEG en 1946.

L'ENSERG a, quant à lui, été créé en 1942 pour accompagner le développement de l'électronique. Il change de nom six années plus tard, en 1948, pour devenir l’ENSI. L’établissement délivre alors le diplôme d'Ingénieur Radioélectricien, puis le diplôme de l'École d'Ingénieurs Électroniciens de Grenoble à partir de 1957. Ce n’est que 11 ans plus tard qu’il devient l'ENSERG, soit en 1968.

Enfin, la création de l'ENSPG intervient en 1986 à partir des sections Génie Physique et Génie Énergétique et Nucléaire de l'ENSIEG. Cet établissement avait vocation à former des ingénieurs polyvalents en sciences et technologies de la physique de la matière, avec une base solide de connaissances en physique fondamentale. Les profils formés sont à même de s'intégrer dans des équipes de recherches publiques et/ou privées.

L’évolution du contexte industriel et la mondialisation ont nécessité cette fusion des trois établissements avec la volonté de former des ingénieurs capables de relever les défis de l’innovation technologique.

Les formations proposées à l’INP Phelma Grenoble

Cursus d’ingénieur

Le cursus d’ingénieur de Phelma Grenoble se déroule en trois ans. Au cours de la première année, les étudiants doivent se positionner sur un point d’entrée. Ils doivent choisir entre Physique Matériaux Procédés (PMP) ou Physique Électronique Télécoms (PET). Le parcours PMP est orienté vers la physique, les procédés, la physico-chimie, tandis que le parcours PET s’intéresse à l’électronique, au traitement du signal, à l’automatique et aux réseaux. Les deux parcours ouvrent des débouchés professionnels différenciés.

Les deux années suivantes sont considérées comme des filières « métier » :
- Électrochimie et procédés pour l’énergie et l’environnement (EPEE) ;
- Science et ingénierie des matériaux (SIM) ;
- Filière internationale Advanced Materials (AM) ;
- Génie énergétique et nucléaire (GEN) ;
- Biomedical Engineering (Biomed) ;
- Ingénierie Physique pour la photonique et la microélectronique (IPhy) ;
- Filière internationale Nanotech ;
- Systèmes électroniques intégrés (SEI) ;
- Signal, image, communication, multimédia (SICOM) (Commune avec Grenoble INP – Ense3, UGA) ;
- Systèmes embarqués et objets connectés (SEOC).

Les étudiants peuvent ensuite poursuivre leur spécialisation. À tout moment de leur cursus, ils peuvent effectuer un semestre à l’étranger, ce qui devient obligatoire au cours de la troisième année. Ils peuvent notamment opter pour le Parcours European Master in Innovation in Nuclear Energy (EMINE) ou le parcours Materials for Nuclear Engineering (MaNuEn).

Il existe également des parcours croisés avec d’autres INP. En effet, Phelma Grenoble encourage les passerelles avec d’autres écoles pour donner la possibilité de personnaliser les cursus. Les étudiants peuvent ainsi effectuer un double cursus Ingénieur-Master au choix : « Électronique, Électrotechnique, Automatique », « Traitement du signal et des Images », « Physique », « Nanosciences, nanotechnologies », « Ingénierie nucléaire », « Sciences cognitives », ou « Science et génie des matériaux ». De même, ils peuvent effectuer un double diplôme ingénieur-manager en parallèle de leur troisième année :
- master management spécialité Administration des entreprises de l'IAE de Grenoble ;
- master Transitions écologiques de l'Institut d’Études Politiques de Grenoble.

Durant le cursus d’ingénieur, les étudiants doivent effectuer des stages obligatoires : quatre semaines minimum la première année, trois mois la deuxième année, et 20 à 26 semaines maximum la dernière année. Ce cursus d’ingénieur peut également être suivi par voie d’apprentissage.

Les masters proposés à Phelma

L’INP Phelma Grenoble est accrédité par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour délivrer le Diplôme national de Master. L’école d'ingénieur physique propose, au total, six masters :
- Électronique, Énergie électrique, Automatique (EEA) ;
- Traitement du Signal et des Images (TSI) ;
- Physique ;
- Nanosciences et Nanotechnologies ;
- Sciences Cognitives ;
- Science et génie des matériaux.

Le campus de l’INP Phelma Grenoble

L’INP Phelma est idéalement situé en plein cœur de l’écosystème scientifique grenoblois, avec la présence d’organismes de recherche prestigieux comme le CNRS, le CEA, l’INRIA et l’INSERM. L’institut est également adossé aux « Grands Instruments » : ESRF, ILL, European Moleculear Biology Laboratory – EMBL, Institut de Biologie Structurale – IBS, Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses – LNCMI.

Les étudiants bénéficient d’un campus offrant un véritable vivier composé de 200 laboratoires issus des universités de la région. L’INP Phelma Grenoble s’associe plus étroitement avec dix d’entre eux : GIPSA-lab, IMEP-LaHC, Institut Néel, LEGI, LEPMI, LMGP, LPSC, PHELIQS, SIMaP, SPINTEC, TIMA.

Situé sur la presqu’île de Grenoble, le campus de l’école d'ingénieurs de physique s’étend sur 250 hectares. Il se compose du campus d’innovation MINATEC (micro et nanotechnologies) et de GIANT (Grenoble Innovation for Advanced New Technologies). Cette ambition de créer un MIT à la française avec l’informatique Phelma, offre de fortes connexions entre des équipes de recherche et des partenaires industriels (start-up et entreprises). Le contexte est propice à la relève des grands enjeux de société dans les domaines des Technologies de l’information et de la communication, des Énergies renouvelables et des questions environnementales, ainsi que des Biosciences et de la santé. Avec ce campus hautement technologique et la présence d’acteurs de premier plan, les étudiants sont au contact d’opportunités professionnelles remarquables. Et pour ce qui est de la qualité de vie, Grenoble et ses spécialités gastronomiques bien connues, ajoutent au plaisir d’étudier à l’INP Phelma.

Les modalités d’admission à l’INP Phelma Grenoble

L’admission à un cursus de l’INP Phelma s’effectue généralement par la voie des Concours Communs Polytechniques (CCINP), après avoir suivi une classe préparatoire scientifique. Deux places maximum du parcours Physique Matériaux Procédés (PMP) sont réservées aux classes préparatoires BCPST (Agro-Véto). L’école réserve également des places à des admissions sur titre : DUT, ATS, L2 ou L3 pour l’accès à la première année ; L3, M1, DUT +3 ou double diplôme (universités européennes) pour l’accès à la deuxième année. De même, un nombre limité de places s’adresse aux étudiants qui font le choix de l’apprentissage Microélectronique et Télécommunications (MT). En outre, depuis peu (2023), les très bons étudiants de bac+2 peuvent intégrer directement une première année à l’INP Phelma Grenoble, après l’étude de leur dossier de candidature.

Concrètement, pour candidater à un cursus d’ingénieur, les postulants doivent créer et compléter un dossier de candidature en ligne, en respectant le calendrier établi.

Les frais de scolarité pour intégrer l’INP Phelma Grenoble

Les droits d’inscription à une formation de Phelma Grenoble varient en fonction des situations et des cursus. Voici les tarifs (appliqués en 2022-2023) :
Cycle ingénieur (à l’exclusion des étudiants sous le statut d’apprentissage) :
- 601 € pour les étudiants communautaires ;
- 3 770 € pour les étudiants extracommunautaires.

Cycle master (à l’exclusion des masters Ensimag – se référer directement au site Internet de l’école) :
- 243 € pour les étudiants communautaires ;
- 3 770  € pour les étudiants extracommunautaires.

Nos campus

Grenoble

Phelma (Grenoble INP) - Grenoble

Intéressé par Phelma (Grenoble INP) ?

Notre actu

Vous souhaitez être référencé sur Etudes Tech ?