Actus

CinemIA, la nouvelle ère des vidéos générées par l’IA

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Vidéos générées par IA

Après les textes, les images et les photos, voici venue l’ère des vidéos générées par l’intelligence artificielle (IA). En ce moment même, les géants Google, Meta ou encore Stability sont au coude-à-coude pour créer le “cinemIA” : des vidéos conçues par un générateur lui-même assisté par une intelligence artificielle. Les premiers résultats ont déjà été diffusés et sont tout bonnement stupéfiant. Études Tech t’en dit plus sur ce qu’est le « cinemIA » !

Les premières images dévoilées du cinemIA

Parmi les vidéos générées par l’IA qui font le buzz en ce moment sur la toile, on retrouve celle d’un astronaute qui ressemble plus à un rêve qu’à un vrai film. On y devine l’astronaute, mais aussi une forêt verte, des champignons lumineux, une marre, des gouttes d’eau et des éclaboussures. La caméra change d’angle et les plans varient.

Pourtant, cette vidéo d’Alonzo Martinez est totalement artificielle. Afin de la mettre sur pied, l’intelligence artificielle n’a eu besoin que de phrases descriptives : « Un astronaute avec une lampe marche dans une forêt avec un brouillard vert épais durant la nuit. Des champignons lumineux sont dans le fond… »

La compétition est lancée pour les géants de la tech

L’auteur de cette vidéo est l’outil Phenaki et son créateur n’est autre que le géant Google au début du mois d’octobre 2022. Un autre outil, Imagen Video, est également sorti des laboratoires de recherche de Google, mais celui-ci ne permet, pour le moment, que de créer des vidéos de 5 secondes. Un mois plus tôt, Make-A-Video voit le jour, une intelligence artificielle capable de concevoir une courte vidéo à partir d’un texte. Il s’agit d’une intelligence artificielle dite générative, c’est-à-dire qu’elle produit des contenus à partir de brèves informations communiquées par l’utilisateur.

Pourtant, les géants ne sont pas les seuls à participer à la compétition. Dans le domaine de l’open source, l’outil Deforum basé sur Stable Diffusion permet aussi de générer des animations extrêmement poussées. Son ancien concurrent, Disco Diffusion, permettait déjà de générer des zooms infinis et autres mouvements de caméra psychédéliques.

Lire aussi : Il utilise l’IA et des robots-chiens pour retrouver 8000 Bitcoins perdus

Des vidéos générées par IA à améliorer

Contrairement aux nombreuses images générées par l’IA, la qualité de ces vidéos inventées est encore discutable. À titre d’exemple, l’outil Imagen Video souffre de nombreux biais qui rendent son utilisation problématique. En effet, bien que l’intelligence artificielle soit en mesure de créer une courte vidéo traduisant la situation décrite en une vidéo de 24 images par seconde, de gros obstacles se dressent. Et pour cause, la création d’une vidéo nécessite des calculs puissants, ce qui signifie que plus une vidéo sera de bonne qualité, plus les défauts seront visibles.

Des données problématiques dans les vidéos générées par IA Google

Concernant le projet Google, des chercheurs ont expliqué que ces algorithmes “ont été formés avec des données problématiques” qui ont tendance à refléter des “biais sociaux et des stéréotypes”. Pour cette raison, Google limite l’accès à son IA de création de vidéo, soulignant également les risques qu’un tel outil pourrait représenter dans la diffusion “de contenu haineux ou nuisible”. Un débat qui rejoint celui ouvert il y a quelques années à propos des deepfakes et autres vidéos manipulées.

Grâce à l’apprentissage automatique, l’IA est désormais capable de comprendre le monde en s’appuyant sur une importante quantité de données. Elle peut aussi créer des vidéos à partir d’images fixes ou générer d’autres clips analogues sur la base d’une seule séquence.

TAGS

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.