Actus

Guide complet de la prépa scientifique

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Guide complet prépa scientifique

Tu envisages de poursuivre tes études en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) après l’obtention de ton baccalauréat ? Si tu es tout particulièrement intéressé(e) par la classe prépa scientifique, nous te proposons de découvrir, dans ce guide, toutes les filières existantes : MP2I, MPI, PCSI, BCPST, TSI, MPSI et bien d’autres. Pour chacune d’elles, tu trouveras toutes les informations essentielles pour te permettre de te faire une idée sur celle qui t’intéresse le plus.

Qu’est-ce qu’une prépa scientifique ?

Les CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles) scientifiques représentent deux années de travail intensif qui permettent d’accéder aux écoles d’ingénieurs, vétérinaires ou aux Écoles normales supérieures (ENS). Ces écoles sont elles-mêmes accessibles via des concours définis, et ce sont eux qui sont préparées au cours des deux années. Bien que les bacheliers scientifiques soient majoritaires (90%) dans les prépas, les détenteurs d’un bac STI2D ou STL peuvent également y accéder. La plupart des étudiants admis ont obtenu une mention bien ou très bien au baccalauréat, mais certains élèves au niveau moyen se révèlent en prépa.

Comme tu peux t’en douter, les matières scientifiques occupent une place importante dans le programme : mathématiques, physique, chimie, SI (Sciences de l’ingénieur), informatique, etc. Toutefois, il est important de se rendre compte de l’énorme quantité de travail requis. En moyenne, les étudiants suivent 32 heures de cours par semaine, auxquelles s’ajoutent 40 à 60 heures de travail personnel hebdomadaire pour maximiser leurs chances d’intégrer l’école de leur choix.

Les concours d’entrée pour les différentes écoles sont passés après deux années de CPGE. Chaque école est affiliée spécifiquement à l’un d’entre-eux, en fonction des accords qui ont été conclut et des matières enseignées dans ladite école. Le principe est que plus un étudiant préparationnaire obtient des résultats satisfaisants à un concours, plus ses chances de choisir sin école seront importante. En cas d’échec ou de résultats considérés comme trop bas, certains étudiants choisissent de cuber. C’est à dire qu’ils redoublent leur deuxième année dans l’optique de repasser les concours et donc d’avoir de meilleurs résultats et un meilleur classement.

CPGE : Les différentes prépas scientifiques accessibles en première année

La classe prépa MPSI

La formation MPSI, qui signifie « Mathématiques, Physique et Sciences de l’Ingénieur », est une classe préparatoire de deux ans en France destinée aux bacheliers généraux qui souhaitent intégrer les grandes écoles d’ingénieurs. Cette formation permet de se préparer aux concours d’entrée de ces écoles, et est donc hautement recommandée pour les étudiants ayant des compétences en sciences et des notes excellentes. Il est conseillé de suivre les spécialités de mathématiques, physique chimie et une autre matière de choix en première année, et les spécialités de mathématiques, physique chimie ou sciences de l’ingénieur en terminale.

La prépa MPSI est une formation très rigoureuse qui met l’accent sur les mathématiques et la physique (18 heures par semaine), mais elle ne se limite pas à cela. En effet, les cours de cette formation sont principalement axés sur ces matières, tout en couvrant un large éventail de sujets tels que la physique (mécanique, électricité, ondes, physique quantique…), les mathématiques (algèbre linéaire, probabilités, raisonnement de calcul, arithmétique…), la chimie (transformation de la matière et chimique), l’informatique (langage de programmation, algorithmes…), les sciences industrielles de l’ingénieur, les travaux pratiques ainsi que les travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE).

Lire aussi : Le Classement Parcoursup 2023 des meilleures prépas MPSI

La prépa PCSI

La prépa PCSI (Physique, Chimie et Sciences de l’Ingénieur) est un cursus scolaire de deux ans proposé en France aux élèves souhaitant préparer les concours d’entrée des grandes écoles d’ingénieurs. Cette formation est généralement proposée dans les lycées et vise à préparer les élèves aux exigences des classes préparatoires scientifiques (CPGE) en leur apportant une solide base en mathématiques, physique et chimie. Les enseignements sont dispensés par des professeurs expérimentés et les élèves sont soumis à un rythme de travail soutenu afin de les préparer aux concours d’entrée des grandes écoles d’ingénieurs, qui sont très sélectifs.

Au cours de ces deux années de formation, tu étudieras différentes matières scientifiques avec une approche plus expérimentale, tout comme dans la prépa MPSI. En effet, tu suivras des cours avancés en mathématiques, notamment sur l’algèbre linéaire, les probabilités finies, les fonctions et les équations différentielles.

Pendant ta formation en prépa PCSI, tu étudieras également la physique et plus précisément les sujets suivants : l’électricité, la mécanique, la statique des fluides et la physique quantique. Il est évident que la chimie fait également partie du programme d’études de la prépa PCSI. Les cours consacrés à cette discipline porteront sur les mécanismes réactionnels, les transformations chimiques et la chimie organique.

Tout comme dans certaines autres classes préparatoires scientifiques, tu auras l’opportunité de réaliser des travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE) ainsi que des projets en informatique et en sciences industrielles de l’ingénieur. Tu peux également consulter le classement Parcoursup 2023 de la prépa PCSI pour savoir quels sont les meilleurs établissements à intégrer si tu ambitionnes de suivre cette classe préparatoire.

La classe préparatoire BCPST

Sais-tu en quoi consiste la prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) ? La prépa BCPST est un cursus destiné aux élèves intéressés par les sciences du vivant et souhaitant intégrer une école d’ingénieur ou bien devenir vétérinaire.

Les mathématiques font partie intégrante de cette formation. Tu étudieras notamment les probabilités et l’algèbre linéaire. La résolution de problèmes et les exercices sont largement pratiqués afin de lier rapidement les connaissances acquises en mathématiques aux autres enseignements de la prépa BCPST tels que les SVT, l’informatique et la physique-chimie.

Tu l’auras compris en vue de l’intitulé de cette classe préparatoire scientifique, les SVT occupent également une place importante dans le programme de cette prépa scientifique. Les enseignements en sciences de la vie te permettront de travailler sur la diversité du monde vivant, les écosystèmes, les molécules biologiques, les animaux, les végétaux, etc. Les sciences de la Terre, quant à elles, porteront sur les enjeux scientifiques et sociétaux du XXIe siècle ainsi que sur les géosciences.

Si tu consultes notre classement des meilleures prépas BCPST sur Parcoursup en 2023, tu verras que 54 établissements dispensent cette classe préparatoire dans toute la France. Parmi eux, le lycée Sainte-Geneviève, situé à Versailles, se hisse à la première place du classement avec un taux d’attractivité de 59% et un taux d’excellence de 100%.

La prépa TSI

Qu’en est-il de la classe prépa TSI (Technologie et Sciences Industrielles) ? Dispensée sur deux ans, celle-ci prépare les étudiants aux études d’ingénieur en technologie et sciences industrielles. Elle se concentre sur les fondamentaux des solutions technologiques ainsi que l’analyse des systèmes complexes. Les enseignements scientifiques qui portent sur les sciences industrielles de l’ingénieur sont largement abordés, ainsi que les mathématiques avec les probabilités, l’algèbre linéaire, la géométrie et l’analyse. De plus, la physique (mécanique des fluides, électronique, optique, etc.) et la chimie sont également enseignées.

La deuxième année de la prépa TSI met l’accent sur les sciences industrielles, qui visent à former les étudiants à acquérir les compétences d’un ingénieur et à les préparer à analyser et à agir sur des situations concrètes. Cette matière englobe des sujets tels que la mécanique, l’électrotechnique, l’automatique et l’informatique.

Lire aussi : Le classement 2023 de la classe prépa TSI sur Parcoursup

La prépa TB

En somme, la prépa TB (Technologie et Biologie) présente de grandes similitudes avec la prépa BCPST que l’on te présente plus haut dans cet article dédié aux classes préparatoires scientifiques. Néanmoins, elle ne cible pas tout à fait les mêmes profils d’étudiants, car les concours auxquels elle prépare ne sont pas identiques à la classe prépa BCPST. En effet, elle convient plutôt aux étudiants qui cherchent à se spécialiser dans les domaines de la biologie et de la technologie, avec comme débouchés les concours suivants :
– Concours A TB ENV (pour intégrer les 4 écoles nationales vétérinaires) ;
– Concours A TB ENS (pour intégrer l’ENS Paris-Saclay) ;
– Concours A TB Polytech (pour intégrer l’une des 12 écoles en génie biologique) ;
– Concours A TB (pour intégrer l’un des 13 cursus d’ingénieurs en agronomie, agroalimentaire ou environnement).

En optant pour une prépa TB, tu as également la possibilité de rejoindre le Groupe Insa (Institut National des Sciences Appliquées). Depuis notre classement des meilleures prépas TB sur Parcoursup, tu retrouveras les huit établissements qui dispensent cette filière à travers toute la France, leurs avantages et inconvénients (ouverture sociale, excellente, attractivité, etc.).

La prépa MP2I

Au total, la classe préparatoire scientifique MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique) est proposée dans 30 lycées à travers toute la France et se déroule sur une année uniquement. Son but est de préparer les étudiants aux métiers d’ingénieurs en informatique en approfondissant l’ensemble des matières scientifiques. Elle permet l’accès à trois prépas en deuxième année :
– la prépa MPI/MPI* (mathématiques, physique et informatique) ;
– la prépa MP (mathématiques et physique) ;
– la prépa PSI (physique et sciences de l’ingénieur).

Bien que la seconde année soit assez proche de la première en termes de contenu des cours, les volumes horaires sont davantage programmés pour la préparation des concours d’entrée en Grandes Écoles. À la fin du premier semestre commun de la prépa MP2I, les étudiants doivent choisir entre deux options : l’option sciences industrielles de l’ingénieur (SII) qui donne accès aux prépas PSI et MP, ou l’option sciences informatiques qui donne accès à la prépa MPI.

À découvrir : Le classement 2023 de la classe préparatoire scientifique MP2I

La prépa PTSI

Parmi les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques, il y a la prépa PTSI (Physique, Technologie et Sciences de l’Ingénieur) qui, comme la prépa TSI (Technologie et Sciences Industrielles), de se spécialiser dans les sciences industrielles. Elle est spécifiquement destinée aux bacheliers généraux souhaitant se diriger vers ces domaines. Cette prépa d’une durée d’un an permet d’accéder à deux autres prépas en deuxième année : la prépa PT (Physique et Technologie) et la prépa PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur). Sache que, selon notre classement de l’année de prépa PTSI Parcoursup 2023, le lycée Sainte Geneviève est le meilleur établissement à intégrer pour suivre cette classe préparatoire scientifique.

Le programme de la prépa PTSI se distingue par son volume horaire important sur les sciences de l’ingénieur. Outre les matières courantes telles que les langues vivantes, le français et la philosophie, ainsi que l’éducation physique et sportive, cette prépa scientifique comprend une formation approfondie en sciences de l’ingénieur. Cette matière vise à apprendre aux étudiants à analyser et concevoir des projets en suivant un cahier des charges. Elle se base notamment sur l’automatique (commande des systèmes) et la mécanique (cinématique, etc.).

Les sciences industrielles de l’ingénieur sont également complétées par des cours de mathématiques (probabilités finies, géométrie, algèbre linéaire, etc.), de chimie (transformation de la matière, cinématique des réactions chimiques, chimie structurale, etc.) et de physique (mécanique, phénomènes d’induction, électricité, ondes, thermodynamique, etc.).

La prépa TPC, la prépa scientifique des bacheliers STL

Contrairement à la majorité des classes préparatoires scientifiques que l’on t’a présenté ci-dessus, la filière scientifique TPC (Technologie, Physique et Chimie) est dispensée dans seulement quatre établissements en France. Dans notre classement Parcoursup des meilleures prépas TPC, tu découvriras en détail pourquoi le lycée Jean Mermoz, situé à Montpellier, est le plus pertinent à intégrer. Ce dernier est doté d’une note de 16,53/20.

Mais sais-tu en quoi consiste concrètement la classe prépa TPC ? Elle s’adresse tout particulièrement aux bacheliers STL et met l’accent sur les sciences, bien que les matières littéraires telles que le français, la philosophie et les langues soient également enseignées. Cette prépa est conçue pour permettre aux bacheliers STL d’accéder à des écoles de chimie ou de physique en passant un concours d’entrée spécial. Seuls trois lycées proposent cette prépa, il est donc conseillé d’être mobile pour y accéder.

Bien qu’un accompagnement personnalisé (AP) soit proposé pendant la première année de prépa, les élèves doivent être polyvalents et posséder des connaissances solides en sciences et en expression écrite. Comme pour toutes les classes prépas, les grandes capacités de travail sont appréciées, mais des heures de remise à niveau et un suivi particulier sont mis en place pour aider les élèves à réussir.

Les prépas scientifiques accessibles en seconde année

Au total, neuf voies en seconde année sont possibles pour accéder aux concours des quatre écoles normales supérieures, des écoles d’ingénieurs, des écoles vétérinaires et des écoles militaires. On retrouve les prépas TB, TPC, TSI, BCPST, PT, PSI, MPI et MP. Tu l’auras peut-être remarqué, certaines d’entre elles sont accessibles dès la première année de prépa. C’est le cas notamment des prépas BCPST, TSI, TPC et TB. En ce qui concerne les autres, elles sont uniquement accessible en seconde année : MP, MPI, PC, PSI et PT.

Prépa MP

La filière MP (Mathématiques et Physique) est accessible après une première année en classe MPSI. Les étudiants suivent des cours approfondis en mathématiques, couvrant des sujets tels que l’algèbre, l’analyse, la géométrie et les probabilités. Les cours de physique se concentrent sur la mécanique, l’électromagnétisme, l’optique et d’autres branches fondamentales de la discipline.

Prépa MPI

La filière MPI (Mathématiques, Physique et Informatique) est, elle, accessible après une première année en classe MP2I. Tout comme celle-ci, la filière MPI met l’accent sur l’informatique et les mathématiques, en accordant une importance particulière à l’abstraction. Cependant, elle réserve également une place importante à un enseignement approfondi en physique.

Prépa PC

Qu’en est-il de la Prépa PC (Physique et Chimie) ? Seuls les étudiant(e)s sortant d’une prépa PCSI avec l’option chimie peuvent l’intégrer. Dans cette filière, la chimie et la physique sont mises en avant, avec des enseignants spécifiques pour chaque discipline. Une formation approfondie en mathématiques vient compléter cet ensemble.

Prépa PSI

La classe préparatoire PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur) propose une formation équilibrée et de haut niveau en mathématiques et en physique, mais aussi en sciences industrielles. Elle est proposée pour toutes celles et ceux qui sont issu(e)s d’une première année en classe PCSI avec l’option SII, MPSI avec l’option SII, et plus rarement depuis une classe PTSI.

Prépa PT

Comme en PTSI, la filière PT (Physique et Technologie) met l’accent sur la physique et les sciences industrielles (SII)et les mathématiques. Elle s’adresse aux étudiants issus d’une première année en PTSI. À noter qu’à la fin de l’année, les étudiants passent un seule et unique concours, la Banque PT.

Les concours à passer après une classe préparatoire scientifique

Les concours de la filière scientifique sont regroupés en 8 grandes épreuves communes ou banques d’épreuves : les banques X-ENS et inter-ENS, Mines-Ponts, CentraleSupélec, CCINP, e3a Polytech, la banque filière PT, la banque agro-véto et G2E. Cependant, chacun de ces concours est subdivisé en plusieurs épreuves, en fonction des différentes filières des classes préparatoires que suivent les étudiants. En réalité, cela représente plus d’une vingtaine de concours proposés aux candidats scientifiques issus des classes préparatoires.

La Banque d’épreuves AGRO-VETO

Si tu as pour projet de poursuivre des études en école d’ingénieurs dans le domaine de l’agronomie, des sciences de la vie, des sciences de la terre, de la biologie, de la physique chimie ou si tu aspires à devenir vétérinaire, sache que la Banque AGRO-VETO est une banque d’épreuves qui permet d’intégrer ces écoles. Chaque année, les ministères de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche définissent le nombre de places disponibles dans les écoles. Voici les concours auxquels peuvent candidater les élèves en classe préparatoire TB et BCPST :

Pour les filières BCPST (Biologie, Chimie, Physique, Sciences de la Terre) :
– le concours X Bio (réservé à l’école Polytechnique avec 10 places) ;
– le concours A BIO* ;
– le concours A ENV ;
– le concours A PC BIO ;
– le concours POLYTECH A BIO.

Pour la filière TB (Technologie et Biologie) :
– le concours ATB ENV ;
– le concours ATB BIO ;
– le concours ATB POLYTECH.

La Banque PT

La Banque PT est une plateforme d’épreuves proposée à toutes les écoles d’ingénieurs qui recrutent des étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) de la filière Physique-Technologie (PT). Ce dispositif est instauré en partenariat avec plusieurs concours tels que le Concours Commun Mines-Ponts, Concours Centrale-Supélec, Concours Communs INP, Concours ENS de Cachan/Paris-Saclay, Concours Commun ENS Rennes, Concours Commun ARTS et METIERS et Concours École Polytechnique. La Banque PT se compose de treize épreuves écrites et d’un ensemble d’épreuves orales.

Le concours AvenirPrépas

Le concours Avenir a instauré le concours AvenirPrépas spécialement pour les étudiants en classes préparatoires Maths spé : MP, PC et PSI. Les postulants ont la possibilité de participer au Concours AvenirPrépas en vue d’intégrer l’une des six écoles d’ingénieurs membres du Concours Avenir reconnues par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs). À titre d’information, en 2021, le concours AvenirPrépas offrait 523 places pour les filières MP, PC et PSI dans ces écoles d’ingénieures :
– ECE Paris campus de Paris et Lyon: 165 ;
ESILV : 145 ;
ESIGELEC : 95 ;
EIGSI : 67 ;
ESITC Caen : 35 ;
ESTACA : 16.

Le concours CentraleSupélec

Le Concours CentraleSupélec est l’un des concours les plus compétitifs pour les étudiants en classes préparatoires scientifiques. Chaque année, il attire plus de 23 000 candidats pour quelques centaines de places seulement. Certaines écoles recrutent des étudiants en filières MP, PC, PSI, MP2I, PT et TSI par le biais de ce concours : CentraleSupélec, ENSEA, EPF, ESTP, École Navale, Centrale Lyon, SupOptique ou encore Arts et Métiers.

À noter également qu’une trentaine d’écoles d’ingénieurs utilisent le concours CentraleSupélec en tant que banque d’épreuves afin de recruter des candidats issus de la classe préparatoire aux grandes écoles TSI.

Le concours Mines-Télécom

Le Concours Mines-Télécom offre un accès simplifié à 18 grandes écoles publiques d’ingénieurs. Les épreuves écrites sont organisées par des banques de notes, tandis que les épreuves orales ont lieu en une seule journée sur l’un des deux sites en Île-de-France. Ce concours est conçu comme une porte d’entrée vers des formations variées dans des secteurs porteurs d’avenir.

Le concours Commun INP (CCINP)

Anciennement appelé « Concours Communs Polytechniques », le concours INP (CCINP) est une compétition nationale qui permet aux étudiants d’accéder à une soixantaine d’écoles d’ingénieurs dans toute la France. Le CCINP s’adresse principalement aux étudiants en deuxième année de classe préparatoire scientifique, dans les filières MP, MPI, PC, PSI, TPC, PT et TSI. Bien que la participation à une CPGE ne soit pas obligatoire (sauf dans les filières TPC et TSI), elle est fortement recommandée pour réussir le concours. Les épreuves écrites et orales portent sur les programmes officiels des classes préparatoires scientifiques de première et deuxième années.

À l’issue des épreuves écrites et orales, les candidats peuvent choisir les écoles qu’ils souhaitent intégrer en fonction de leur classement et du nombre de places offertes par chaque école.

Le concours Commun TPE (Travaux Publics de l’État)

Le Concours Commun TPE est destiné à l’admission de quatre écoles :
– l’École des ingénieurs de l’aménagement durable des territoires (ENTPE) ;
– l’École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG-géomatique) ;
– l’Institut Mines Télécom Lille-Douai (IMT Lille-Douai) ;
– l’École Nationale de la Météorologie (ENM).

Ce concours est également utilisé pour le concours de l’EIVP Paris – École des Ingénieurs de la Ville de Paris – Génie Urbain en banque de notes. Les candidats peuvent postuler dans cinq filières :
– MP (mathématiques / physique) ;
– PC (physique / chimie) ;
– PSI (physique / sciences de l’ingénieur) ;
– TSI (technologie / sciences de l’ingénieur) ;
– BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre).

Cependant, seuls l’ENTPE recrute dans les filières TSI et BCPST. Les candidats de la filière TSI doivent passer les épreuves de la banque filière TSI organisées par le service des Concours Communs INP – CCINP, tandis que les candidats de la filière BCPST doivent passer les épreuves de la banque filière BCPST organisées par le Concours G2E (Géologie, Eau et Environnement).

Le Concours e3a – Polytech

Tu ne le sais peut-être pas, mais le concours e3a-Polytech est le plus important en nombre de places en écoles d’ingénieurs. Ce concours rassemble plus de 71 écoles pour un concours unique. À partir de la session 2020, dans l’intérêt des candidats, certaines épreuves écrites sont mutualisées entre la banque e3a-Polytech et la banque CCINP. Les candidats peuvent s’inscrire aux deux banques d’épreuves qui conservent chacune leur propre identité et leurs spécificités en matière de recrutement.

Le Concours Ingeni’up, alias le concours FESIC Prépa

Le Concours Ingeni’up regroupe 26 grandes écoles, composées de 19 écoles d’ingénieurs et 7 écoles de management qui recrutent des étudiants directement après le baccalauréat ou après une classe préparatoire scientifique et/ou économique.

Il est réservé aux étudiants en deuxième année de CPGE scientifiques et permet de présenter leur candidature pour 7 grandes écoles d’ingénieurs : ECAM Lyon, ECAM Rennes-Louis de Broglie, ECAM Strasbourg-Europe, ECAM-EPMI, UniLasalle Beauvais, UniLasalle EME Rennes, et UniLaSalle – ESIEE Amiens.

Le concours G2E

Le concours G2E permet l’admission dans 14 écoles d’ingénieurs spécialisées dans les domaines des géosciences et de l’environnement qui sont : EILCO, ENGEES, ENSEGID, ENM, ENSG-Géomatique, ENSG-Géologie, ENSIL-ENSCI, ENSIP, ENTPE, EOST, ESGT, IMT Mines Albi, IMT Mines Alès, IMT Nord Europe. Le concours G2E s’adresse spécifiquement aux étudiants de deuxième année de CPGE en filière BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre) et qui souhaitent intégrer une école d’ingénieurs spécialisée dans les domaines de l’environnement et de la géologie.

Le Concours Commun MINES PONTS

Parmi les écoles qu’il est possible d’intégrer avec le Concours Commun MINES PONTS, on retrouve IMT Atlantique, Mines Nancy, ISAE-SUPAERO, l’École des Ponts ParisTech ou encore ENSAE Paris. Bien sûr, cette liste est non exhaustive. Les élèves prépa en MP, MPI, PC, PSI, PT et TSI peuvent concourrir.

Le Concours Polytech

Le Concours Polytech permet d’accéder à 33 écoles d’ingénieurs situées dans toute la France, dont les 15 écoles Polytech. Si tu es en classe préparatoire BCPST, MP, MPI, PC, PSI, PT ou TB, tu peux intégrer la première année du cycle ingénieur Polytech en passant le concours Polytech CPGE. Les élèves de TSI peuvent également accéder à Polytech en passant par la banque d’épreuves du CCINP. En ce qui concerne les élèves d’ATS Génie Industriel, l’accès se fait en fonction des spécialités du réseau, soit par le concours ENSEA, soit par le concours Polytech sur titres.

Le recrutement en formation initiale sous statut étudiant est commun aux 15 écoles du réseau Polytech. Tu peux donc postuler à toutes ces écoles avec une seule candidature, quelle que soit votre formation antérieure.

Le Concours Puissance Alpha CPGE

Le concours Puissance Alpha est considéré comme l’un des plus sélectifs pour les écoles d’ingénieurs, attirant chaque année environ 15 000 candidats. Réussir ce concours permet d’intégrer l’une des plus grandes écoles d’ingénieurs de France. Il est important de noter que le concours Puissance Alpha est divisé en plusieurs procédures qui ciblent les candidats en fonction de leur niveau d’études et de leur type de formation. Les procédures post-bac, bachelor et Puissance Alpha CPGE sont disponibles. La fusion de la rentrée décalée et du concours bac +1 a donné lieu à un concours unique appelé « Admissions rebond ».

Lire aussi : Se préparer le Concours Puissance Alpha 2023

Le Concours X-ESPCI-ENS

Reconnu pour sa sélectivité et sa rigueur, ce concours permet l’admission dans trois établissements prestigieux, à savoir l’École polytechnique, l’ESPCI ParisTech et une École normale supérieure (ENS), à l’issue d’une classe préparatoire scientifique.

On note également que l’École Polytechnique est responsable du recrutement des étudiants provenant des filières suivantes : MP (Maths-Physique), MPI (Maths-Physique et Informatique), PC (Physique-Chimie) et PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur).

Quelle moyenne pour aller en CPGE scientifique ?

Sans surprise, il est difficile de donner une réponse concrète à cette question, car la moyenne idéale n’existe pas vraiment. En effet, le niveau des candidats admis en classe préparatoire scientifique varie considérablement, ce qui explique qu’aucune moyenne générale ne peut garantir une admissibilité. Toutefois, pour augmenter tes chances de compter parmi les admis en classe préparatoire scientifique, il est conseillé d’avoir une moyenne générale la plus haute possible, aux alentours de 18/20. Plus ta moyenne sera haute par rapport aux autres candidats, plus tu auras de chance de devenir un élève de prépa.

Également, les CPGE scientifique n’ont pas recours aux mêmes niveaux de sélectivité. Certaines sont, logiquement, plus difficile à intégrer que d’autres. Tu devras donc te renseigner des conditions d’admissions pour celle que tu vises.

Où faire une prépa scientifique ?

Maintenant que tu en sais plus sur les différentes filières des prépas scientifiques, ainsi que sur le contenu de celle qui t’intéresses, tu veux savoir où la suivre exactement ? Tu l’as sans doute remarquer, pour chacune d’elles, nous te proposons de découvrir le classement Parcoursup 2023 des meilleurs établissements à intégrer, en fonction de plusieurs critères (ouverture sociale, excellence, sélectivité, etc.). Alors, pour savoir où faire une prépa scientifique selon tes ambitions, nous te conseillons de te référer à ces classements issus de l’open data de Parcoursup en 2022.

Quel est le bon profil pour postuler en classe prépa scientifique ?

Afin de t’assurer que tu remplis bien les critères attendus pour la prépa scientifique, nous te recommandons de consulter la liste des « attendus » publiée sur Parcoursup. Chaque année, les formations proposées sur la plateforme énoncent plusieurs caractéristiques que les futurs étudiants doivent remplir dans leur dossier de candidature.

Les exigences varient en fonction de la filière que tu souhaites intégrer. Cependant, deux critères sont communs à toutes les prépas scientifiques :
– Avoir des compétences solides dans les disciplines scientifiques : il est crucial d’avoir un fort intérêt pour les mathématiques et les sciences pour être admis en prépa scientifique ;

– Faire preuve de rigueur et d’organisation : la CPGE scientifique requiert un rythme de travail intensif. Pour gérer les différentes matières ainsi que la préparation aux concours, tu devras faire preuve d’une grande organisation et de régularité dans ton travail personnel.

Que faire après une prépa scientifique ?

Mais alors quels sont les débouchés possibles après une prépa scientifique ? Comme tu le sais maintenant, une classe préparatoire scientifique te prépare aux concours d’entrée dans les grandes écoles, en particulier les écoles d’ingénieurs, mais pas que.

En effet, les écoles d’ingénieurs délivrent un diplôme reconnu par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs), qui est l’organisme officiel d’habilitation. En France, il existe un peu plus de 200 écoles d’ingénieurs habilitées par la CTI, offrant ainsi de nombreuses opportunités pour différents profils.

Après une prépa scientifique, tu peux aussi prétendre à une admission dans une École Normale Supérieure (ENS) telle que Paris, Lyon ou Cachan. Ces écoles forment les enseignants et chercheurs de demain sur une durée de quatre ans.

Concrètement, la CPGE te permettra d’accéder à des établissements d’enseignement supérieur qui te formeront eux-même a une quantité importante de métier dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la santé, de la cybersécurité, des transports, du spatial, de l’aéronautique, de la chimie, de la physique, de la biologie, des sciences de la Terre, de la météorologie, de l’informatique et de divers systèmes électroniques.

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.