Actus

Midjourney, l’IA générative d’image

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Midjourney

Les intelligences artificielles (IA) se développent de plus en plus. Une pionnière s’est très vite démarquée des autres par son champ d’application dans de nombreux domaines (musique, écriture, vidéo, etc.) De qui s’agit-il ? La célèbre IA Midjourney. Dans cet article, Études Tech t’explique en quoi consiste cette intelligence artificielle capable de générer une image à partir d’un texte.

Qu’est-ce que Midjourney ?

Midjourney est une intelligence artificielle (IA) fondée par David Horlz, le cofondateur de Leap Motion, elle est lancée dans sa version bêta le 15 juillet 2022. Elle permet de générer des images à partir d’une description textuelle. Pour cela, l’utilisateur rentre des prompts, c’est-à-dire, un court texte visant à guider l’IA. Dans ce prompt, l’utilisateur rentre sa demande et l’IA va le traiter pour offrir la meilleure réponse possible.

Comment appréhender cette intelligence artificielle ?

Malgré une facilité de prise en main, Midjourney présente certaines spécificités qu’il faut absolument connaître avant d’utiliser l’IA : prendre connaissance du discord obligatoire ainsi que les modalités d’accès pour utiliser l’intelligence artificielle.

Un Discord obligatoire pour profiter pleinement de Midjourney

Pour obtenir une image sur Midjourney, il faut avoir un compte Discord. En effet, tout le procédé de l’IA se passe sur ce réseau social. Discord permet d’échanger des messages et des vocaux au sein d’une communauté, ce qui est appelé « serveur Discord » ou « Channel ». Ainsi, dès que tu voudras utiliser Midjourney, l’IA te propose de créer un compte Discord, dans la mesure où tu n’en possèdes pas. Une fois cette étape franchie, il faut sélectionner l’un des channels « Newbies » de Midjourney. À l’aide de la commande « /imagine », tu vas pouvoir intégrer le texte correspondant à l’image que tu souhaites obtenir. L’IA génère alors quatre images les plus proches possibles de la demande effectuée. Néanmoins, si le résultat n’est pas optimal ou qu’il différencie de ton idée, tu as la possibilité de l’affiner en faisant une nouvelle demande auprès de Midjourney.

Midjourney est-il payant ?

À son lancement, Midjourney disposait de trois forfaits : une offre gratuite, une offre à 10 dollars par mois et une autre à 30 dollars mensuels. Cependant, la version gratuite a été supprimée. Pourquoi ? À cause des dérives engendrées par l’utilisation de l’IA notamment le deepfake. Le deepfake est une technique permettant de créer des contenus falsifiés à l’aide de l’intelligence artificielle. Lors de son apparition, le deepfake était principalement destiné à des fins comiques. Cependant, certains utilisateurs ont décidé de l’utiliser à des fins bien moins réjouissantes. Tu as certainement pu le voir, récemment, lors de mise en place de la très controversée réforme des retraites. Certains se sont servis de Midjounrey pour mettre le Président de la République, Emmanuel Macron, dans des positions peu avantageuses. Sur l’image ci-dessous, on peut apercevoir une représentation du Président français aux mains avec des manifestants.

Le deepfake : Une des dérives de Midjourney / Crédits : Midjourney

La lutte contre le deepfake est devenue l’un des principaux combats de la part des développeurs d’intelligence artificielle, notamment parce qu’il est devenu très compliqué de faire la différence entre une fausse image et une image bien réelle. Dernièrement, une image du pape avec une grosse doudoune a énormément circulé sur les réseaux sociaux. Beaucoup y ont cru et continuent de penser que cette image est bien réelle et pourtant, ce n’est pas le cas. Preuve de l’efficacité de ces générateurs d’images.

Midjourney a donc décidé de supprimer son offre gratuite en espérant que si les utilisateurs payent l’intelligence artificielle, ce n’est probablement pas pour nuire à certaines personnalités publiques. Désormais, la formule la moins chère coûte 10 dollars par mois. Elle offre 200 crédits de génération ainsi qu’un accès à l’ensemble de la galerie des membres. Il existe également deux autres offres à 24 et 48 dollars par mois.

La réalisation d’un bon prompt, un indispensable

Avec la suppression de son offre gratuite et le premier abonnement à 10 euros par mois pour 200 crédits, il faut se servir de Midjourney de manière intelligente et cela passe par la réalisation d’un bon prompt. Un prompt est un court texte qui donne des indications à une intelligence artificielle sur ce qu’elle doit réaliser. Dans le cas de Midjourney, il s’agit d’écrire ce que tu souhaites obtenir comme image auprès de l’IA.

Afin d’avoir le meilleur rendu possible, il y a quatre règles que tu dois respecter. Tout d’abord, le premier mot de ton prompt doit décrire le sujet de l’image que tu souhaites obtenir. Ensuite, ton prompt doit être clair et aller l’essentiel. Inutile de se focaliser sur des détails peu importants, cela risquerait fortement de perturber l’application. Néanmoins, il doit être le plus précis possible. De fait, tu dois trouver un alliage entre détails essentiels et détails superflus pour obtenir le meilleur rendu possible. Enfin, sache que tu as la possibilité d’écrire en français et en anglais. Si tu n’es pas très à l’aise avec la langue de Shakespare, c’est une aide plutôt utile.

Ensuite, avant d’envisager tout et n’importe quoi, sache que Midjourney interdit les contenus ultra-violents et les contenus pour adulte. Aussi, dernier point qui devrait te dissuader de faire n’importe quoi, tes créations sur Midjourney seront publiques. Tout le monde pourra accéder à ton contenu. Alors réfléchis à deux fois aux créations que tu souhaites réaliser grâce à cette IA.

Comment traiter les résultats obtenus ?

Une fois ta demande traitée par Midjourney, tu vas obtenir quatre images différentes. Libre à toi, de choisir celle qui correspond le mieux à tes attentes. Grâce à la fonctionnalité U4, tu peux la sauvegarder et t’en servir comme tu le souhaites. Tu dois savoir que les images générées par Midjourney sont au format 1 :1, c’est-à-dire un format carré. Cependant, il existe des options au sein de Midjourney pour pouvoir redimensionner les images selon le format de ton choix avec la commande « -ar » ou « -aspect ».

Étant donné que Midjourney s’appuie sur un serveur Discord, il peut être assez complexe de retrouver ses images. En effet, celles-ci sont noyées dans le flux d’images générées par les divers utilisateurs de l’IA, tu dois donc avoir l’œil pour retrouver ton image facilement. 

Pourquoi se servir de Midjourney ?

Avec la diversité d’intelligence artificielle permettant de créer des illustrations, pourquoi faudrait-il préférer Midjourney à un de ses concurrents ? La réponse est plutôt simple : Midjourney est meilleur dans tous les domaines, il offre une meilleure résolution, possède une base de données plus importante et une meilleure compréhension des prompts, ce qui donne, en clair, de meilleurs résultats.

Mais alors les illustrations créées par l’IA ont-elles réellement une valeur ? La tendance serait plutôt de répondre oui à cette question. En effet, Midjourney permet d’offrir des illustrations plus cohérentes de simples photos d’illustration. Par exemple, dans la mesure, où tu rédiges un article qui parle d’une installation futuriste, grâce à Midjourney, tu peux simuler de telles infrastructures, ce qui serait impossible avec une simple photo. Néanmoins, il existe tout un débat autour de la valeur artistique ces images, certains artistes disent que cela dénature leur travail, mais pour l’instant, ces images créées par des intelligences artificielles sont plutôt admises et ne suscitent pas trop de soucis.

Lire aussi : Midjourney remporte un concours d’art et fait polémique

Les alternatives à Midjourney

Midjourney est un outil bien utile, mais il présente des défauts, en particulier son prix. Il existe donc d’autres intelligences artificielles qui peuvent s’avérer être des alternatives à Midjourney.

Dall-e 2 : L’IA génératrice d’images d’OpenAI

Dall-e 2 est le générateur d’images de OpenAI, l’entreprise derrière ChatGPT. Il reprend les mêmes bases que Midjourney, à savoir générer des images à partir de simple phrase. La prise en main est plus simple que celle de Midjourney. En effet, pas besoin de compte Discord pour accéder à cette IA, une simple inscription sur le site d’OpenAI suffit. Le site est très sécurisé en plus, donc aucun risque de voir tes informations filtrées. Cependant, Dall-e est moins poussé que Midjourney, notamment sur la compréhension de mots, mais globalement, cela se joue sur des détails qui ne devraient pas gêner l’utilisateur lambda. De plus, Dall-e dispose une version gratuite composée de 50 crédits. Néanmoins, en vue les dangers du deepfake, il n’est pas certain que cette version gratuite continue d’exister longtemps. La première version payante coûte 15 dollars par mois et permet d’obtenir 115 crédits supplémentaires.

Crayion : La version low-cost de Dall-e

Crayion était anciennement nommé Dall-e mini. C’est également un générateur d’images développé par OpenAI. Crayion est, certes, gratuit, mais il est bien plus limité que ses deux confrères. Tout d’abord, pour créer une image, il faut minimum attendre une minute, ce qui peut sembler un peu long quand on compare avec la vitesse de performances de Dall-e ou Midjourney. Ensuite, deuxième point, le rendu est globalement de très faible qualité et les images générées par l’IA sont rarement utilisables. Crayion peut être une bonne porte d’entrée dans le monde des générateurs d’images par intelligence artificielle, mais il ne faut pas s’attendre à plus de sa part. 

Craiyon possède un style d’images qui lui est propre. Il tend, dans une certaine mesure, vers le surréalisme plutôt que des images purement réalistes. Il offre aussi plusieurs options de personnalisation. Lors de la génération de l’image souhaitée, tu as la possibilité de choisir un rendu photographique, artistique ou un dessin. Ces variations de style diversifient l’offre de Crayion, même s’il ne bénéficie pas des milliards d’images offertes par Dall-e, il y existe tout de même un moyen de pleinement profite de ce site web.

Bing Image Creator, le générateur d’images de Microsoft

Bing Image Creator est un générateur d’images développé par Microsoft. Il s’appuie sur la base de données de Dall-e. Il est, dans un premier temps, gratuit, mais il repose sur le système de crédits avec 25 pour démarrer l’utilisation de l’IA. Une fois ces crédits utilisés, il est moins intéressant de rester sur Bing et il est préférable de s’orienter directement vers Dall-e ou Midjourney. Contrairement à Crayion, la qualité des images fournies par Bing Image Creator est très correcte et les images générées peuvent facilement servir d’illustration.

Tu l’auras compris, les logiciels de générateurs d’images par intelligence artificielle sont divers et variés, mais Midjourney s’affiche comme le numéro 1 en la matière. Même si cela peut soulever des questions, notamment sur la qualité artistique de ces images, ces générateurs peuvent s’avérer bien utiles et représenter un gain de temps considérable.

Lire aussi : Imagen, la nouvelle IA développée par Google

Nikita cherche son prochain directeur de création avec l’IA Midjourney

Et si l’IA intervenait sur le recrutement en entreprise ? C’est en tout cas ce que l’agence Nikita a tenté en cherchant son prochain directeur de création. En effet, l’agence de communication a impliqué ses collaborateurs ainsi que l’intelligence artificielle pour trouver la perle rare. Concrètement, Nikita a encouragé l’ensemble de son personnel à décrire le directeur de création idéal. En se basant sur les souhaits de l’équipe, incluant des traits tels que jovial, narrateur, inspirant, pédagogue, pétillant, utopiste, extravagant, innovant et engagé, le programme d’IA Midjourney a généré des portraits imaginaires de ces directeurs de création idéalisés.

En utilisant les visuels créés par Midjourney ainsi qu’un QR code dirigeant vers la description du poste, Nikita a organisé une campagne de recrutement diffusée sur les réseaux sociaux et les écrans numériques à Paris. Dans les rues, aux stations de métro et près d’autres agences publicitaires, l’agence a recherché activement le candidat idéal. En une semaine, cette initiative a engendré 615 000 impressions sur LinkedIn et a été visionnée plus de 120 000 fois.

TAGS
Ressource

Pourquoi déposer sa marque 

Une marque constitue un repère, un élément distinctif qui rend votre société unique. Elle est la colonne vertébrale de la réputation et de la reconnaissance

Lire plus >
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.