Actus

Les ambitions d’ESTACA pour la rentrée 2023

Sommaire

Sommaire

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

ESTACA

L’école d’ingénieurs ESTACA a publié ses ambitions pour la rentrée à venir. Avec un très bon taux d’insertion et une attractivité toujours plus accrue, l’établissement peut se permettre d’être optimiste pour l’avenir. Retour sur toutes les évolutions de cette rentrée 2023.

Une attractivité toujours plus importante

L’ESTACA se félicite de son très bon taux d’insertion. En effet, 83% de ses étudiants avaient trouvé un emploi avant même la sortie d’étude, ce qui est un très bon résultat. Sur le plan de l’attractivité, l’ESTACA voit les vœux émis sur Parcoursup augmenter année après année. En 2023, ils ont augmenté de 5%, et 97% des nouveaux étudiants ont obtenu une mention bien ou très bien au bac.

Pour capitaliser sur cette attractivité, l’ESTACA compte bien former encore plus d’ingénieurs. Pour y parvenir, l’école agrandit ses campus. C’est notamment le cas pour l’établissement de Laval en Mayenne. Un plan d’agrandissement du campus a été entrepris afin de pouvoir accueillir 1 100 étudiants pour la rentrée 2024. De fait, c’est plus de 12 000 m² qui vont être alloués à la recherche, à la formation et à l’innovation. L’ESTACA proposera ainsi une offre complète et polyvalente afin d’accueillir le plus d’étudiants possible.

Le campus de Bordeaux effectue sa deuxième rentrée et voit ses effectifs doubler en 3e et 4e année avec 122 étudiants, dont 62 nouveaux inscrits.

ESTACA : L’accent mis sur les enjeux énergétiques

Pour cette nouvelle rentrée, l’établissement met davantage l’accent sur la responsabilité sociétale et environnementale, avec l’organisation de divers ateliers pour éveiller quant à l’urgence climatique. De plus, l’école a ouvert trois nouveaux diplômes tous tournés vers la responsabilité sociétale et environnementale. Tout d’abord un master Management des technologies interactives 3D, afin de former des experts des technologies immersives dans le domaine des transports. Les étudiants diplômés auront, en plus du diplôme d’ingénieur de l’ESTACA, un master en Sciences et Technologies mention Génie Industriel. Un master 2 spécialité Enjeux du spatial et nouvelles applications de l’université Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Celui-ci permet d’obtenir le diplôme de Master 2 de l’UVSQ en plus du diplôme d’ingénieur de l’ESTACA.

Enfin, un master spécialisé « Defense and Security in Space ». Il découle d’un accord signé avec l’École de l’Air et de l’Espace. Celui-ci forme des cadres civils et militaires experts des systèmes spatiaux.

Jean-Michel Durepaire, le directeur général de l’ESTACA , se félicite de cette évolution : « L’ESTACA maintient ses objectifs et ses ambitions pour cette nouvelle rentrée de former des ingénieurs capables de répondre aux enjeux industriels et aux défis de la mobilité durable ».

Lire aussi : Comment effectuer la meilleure lettre de motivation pour une école d’ingénieurs ?

TAGS
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.