Actus

L’ESTACA dote sa filière ferroviaire de l’alternance

Sommaire

Sommaire

Aucun article trouvé

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

ESTACA

La filière ferroviaire de l’ESTACA s’ouvre à l’alternance. 30 % des étudiants en 5e année ont obtenu un contrat de professionnalisation avec une entreprise du secteur. Une opération bénéfique pour les étudiants, mais aussi pour les professionnels. Décryptage.

L’ESTACA continue de s’ouvrir à l’alternance. Après les secteurs automobiles et aéronautiques, l’école fait de même avec sa filière ferroviaire du campus de Paris-Saclay. Dans son communiqué de presse du 5 octobre dernier, l’école est ravie d’annoncer que 30 % de ses étudiants en 5e année ont été engagés par des entreprises dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Ainsi, ces nouveaux alternants passent trois semaines à l’ESTACA puis une semaine en entreprise. Enfin, ils doivent mener une mission de six mois dans le cadre de leur stage de fin d’études. Cette opération est très bénéfique pour les étudiants. Tout d’abord, ils peuvent étudier sans avoir à payer les frais de formation, mais surtout en étant rémunérés, ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on est étudiant. Ensuite, cela leur permet de faire leurs débuts dans le monde professionnel avec une première expérience à inscrire sur le CV.

Lire aussi : Les ambitions de l’ESTACA pour la rentrée 2023

Pourquoi ouvrir la filière ferroviaire à l’alternance ?

Le secteur ferroviaire est un domaine qui cherche du personnel. Par conséquent, il est très enclin à embaucher des alternants. L’ESTACA a choisi, parmi ses étudiants en 5e année, ceux qui avaient le projet professionnel le plus abouti. Le responsable de la filière les a accompagnés dans leurs démarches auprès d’une dizaine de grandes entreprises du ferroviaire comme la SNCF, Colas-Rail ou encore Alstom. Ces dernières peuvent ainsi former des jeunes ingénieurs à la vie en entreprise, aux différentes exigences du métier afin de faciliter leur embauche à la fin de leurs études.

Cette démarche s’inscrit dans un grand processus d’ouverture à l’alternance débuté à l’ESTACA. C’est la troisième filière qui permet à ses étudiants de travailler en entreprise durant leurs études après les filières aéronautiques et automobiles du campus de Laval. L’école ne compte pas s’arrêter là et espère que de nouvelles filières dans des nouveaux campus pourront également déployer des alternants dans les domaines dédiés.

Lire aussi : Comment effectuer la meilleure lettre de motivation pour une école d’ingénieurs ?

TAGS
Concours Mines-Ponts
Décryptage

Le concours commun Mines-Ponts 2024

Tu es étudiant(e) en classe préparatoire scientifique et tu souhaites poursuivre ton parcours académique au sein d’une école d’ingénieurs ? Pour cela, tu devras passer

Lire plus >

Abonne toi, la force tu trouveras

En remplissant ce formulaire, j’accepte de recevoir la newsletter d’EtudesTech et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.